Céline tricote, crochète, coud et cie

Bonjour à tous, c’est Céline !! Vous trouverez ici un peu de tout : tricot, crochet, couture, patchwork, poupées, photo… et sûrement un tas d'autres choses encore !!


4 Commentaires

Je suis tombée sur une surjeteuse

Il y a tout un tas d’articles dans la blogo couture qui vantent les mérites des surjeteuses (ICI par exemple).

Je me demandais depuis longtemps si j’aurais l’emploi d’une surjeteuse, sachant que j’ai arrêté la couture vêtements au profit du patchwork et des accessoires, principalement parce que, disons-le carrément, ça me barbe. Surtout les finitions avec le zigzag le long des coutures 😢 c’est jamais net et la durée de vie au lavage est moyenne (sinon y a l’option ciseaux cranteurs 😇).

Puis je suis tombée sur quelques tutos qui me faisaient dire que ma foi, j’aimerais bien moi aussi avoir un truc qui pique et qui coupe et qui surfile en même temps…

Mais le budget me semblait un peu trop important pour un usage très ponctuel, jusqu’à ce que j’entende parler de la surjeteuse Lidl.

Il y avait une vente il y a peu de temps et contrairement à ce que j’ai vu sur les blogs, je n’y étais pas le lundi à 8h30 mais plutôt le vendredi à midi et ô surprise il en restait une demi douzaine :

J’ai fait un stop à mon magasin de tissu préféré pour le fil en quantité industrielle et go !! Ah ben oui il faut 4 cônes d’un coup pour la surjeteuse (ou 3…) et je me retrouve donc avec des couleurs panachées. Quantité industrielle on disait !!

Première étape : le doute. L’enfilage c’est quand même quelque chose 🤪 Mais après avoir regardé des vidéos du blog Modesty couture et celles de Pfaff pour ce modèle, j’ai réussi au second coup !!

Deuxième étape : le test. Génial !! On parle du bruit, sincèrement à côté de mes MACs ça ne me frappe pas particulièrement. En tout cas je n’ai pas eu de plainte… si je devais mettre un bémol je parlerai de la pédale qui est un peu en mode tout ou rien (c’est difficile d’obtenir une petite vitesse et ça démarre très vite !!). Mais pour le reste je suis complètement subjuguée par le dévorage du tissu à toute allure et la finition nickel.

Je n’ai pas eu de problème pour les réglages, j’ai fait différents essais jusqu’à ce que ça corresponde au résultat attendu dans le manuel et je suis arrivée facilement à quelque chose de correct.

Troisième étape : le nettoyage. Une surjeteuse ça fait un peu beaucoup de déchets. On comprend vite l’utilité de certains tutos de nettoyage / graissage ainsi que l’usage du bac à déchets. Ils n’y en a pas sur ce modèle mais il va falloir que je trouve quelque chose !!

Quatrième étape : les réalisations. Ah oui quand même, il va bien falloir qu’elle serve à quelque chose la surjeteuse !!

J’ai fait un essai rapide de housse pour la protéger. Le résultat est pas super parce que j’ai fait ça (trop) vite et (trop) tard mais avec quelques reprises et une doublure, ça va le faire.

J’ai repéré ensuite des lingettes lavables, une housse pour ma planche à repasser et une grande veste. Je vais peut-être reprendre la couture vêtements finalement 😉

Mes minies me réclament aussi des chemises de nuit et de nouvelles tenues pour leurs poupées. Tout ça ne va pas arranger mon stock d’en-cours je pense !!

Et toi tu fais quoi avec ta surjeteuse ??


1 commentaire

Matériel

Depuis que je me suis mise à patcher à la main, je me suis rendue compte que ça demandait un peu de matériel spécifique. Comme beaucoup je pense, j’ai commencé le patchwork avec le contenu de ma boîte à couture standard, un tapis de découpe, un cutter ad hoc et la règle kivabien. Outre les petites choses que je me couds et les boîtes pour ranger tout le bazar dont nous avons longuement parlé, j’ai :

  • Fortement agrandi ma collection d’outils coupants

J’avoue une grande passion pour les ciseaux de broderie (j’ai du mal à ne pas en acheter une paire à chaque passage en magasin de tissus). Et une mention spéciale pour la marque KAI qui coupe terriblement bien !! Le truc à découdre ne quitte plus la MAC – génial – et le pendentif Clover est super pour les vacances / trajets / soirées télé / attente sur les bancs ou dans la voiture.

  • Appris à utiliser un dé

Si si enfin il était temps !! En fait c’est juste le pas beau bleu et blanc tout plastique que j’utilise. Impossible de me faire aux deux autres, ils sont là pour la déco 😋

  • Testé plein d’aiguilles et d’épingles

Pendant longtemps je ne prenais que les étuis Prym à gauche. Depuis j’ai découvert celles à quilter rangées dans leur petit étui (Prym aussi) mais je préfère de loin les Bohin !!

  • utilisé tout ce qui traîne comme fil dans mes boîtes. Le vrai fil à bâtir ce n’est pas bien pour bâtir les formes par contre le fil synthétique bas de gamme c’est parfait !!

  • Découvert l’utilité de trucs un peu bizarres

Le pendentif dont on a déjà parlé, le machin à faire les angles et surtout les gabarits Clover si comme moi tu tailles toi même tes formes en papier !!


14 Commentaires

KAL #6 et petit nouveau

PICT_20150624_200522Demain, bilan du KAL Nurmilintu (-tut). A voir sur les blogs de :

Coucou les filles !!

En attendant, des photos un peu mieux que celle de dimanche 😉DSC02246 DSC02248 DSC02247

Photos dans le gravier pour faire (un peu) mieux ressortit la couleur, c’est malin après j’avais de l’herbe dedans !

DSC02251

Et pour finir, un dévidoir (y avait marqué écheveaudoir sur l’annonce, mais je ne garantis pas 😉 ) trouvé après avoir vu celui de Lortricote.

Merci encore Laure, grâce à toi j’ai appris qu’on pouvait trouver des dévidoirs certes moins beaux que ceux tout en bois, mais aussi bien moins dommageables pour le budget tricot.

En plus ça s’adapte comme de rien à la taille de l’écheveau en question et ça m’a permis de transformer en un temps record 400 g de lace (La Droguerie ?? ça ressemble à la surnaturelle que j’ai vue sur le net…) en 4 énormes pelotes. Voui voui le bobinoir je l’avais déjà (et il a mon âge !) on le voit à gauche sur la photo.

Maintenant il ne me manque plus que le modèle…20150624_211354