Céline tricote, crochète, coud et cie

Bonjour à tous, c’est Céline !! Vous trouverez ici un peu de tout : tricot, crochet, couture, patchwork, poupées, photo… et sûrement un tas d'autres choses encore !!


3 Commentaires

Mon petit potager

J’ai depuis une décennie un potager installé sous un cerisier qui est devenu énorme (le cerisier) et qui ne donne plus rien à cause de l’ombre (le potager).

J’avais prévu l’an dernier de détruire ce potager et d’en installer un nouveau, les circonstances ont fait qu’au moment où il aurait fallu le faire ce n’était pas vraiment possible… par contre cette année ça l’est ! C’est d’ailleurs la seule sortie shopping que j’ai faite ces derniers mois avec les courses alimentaire, le passage à la jardinerie 😁

Mais je m’égare… au printemps donc, mon potager c’était ça :

Et puis après des fouilles approfondies dans mon garage et un tour à l’hyper marché, je me suis trouvée pourvue de graines, pieds de fraises et tomates et surtout, carrés potager !

Le petit carré au milieu est vraiment trop petit, par contre les deux autres ont une taille déjà plus intéressante (120x120x30). J’ai passé un peu de temps à les peindre et les doubler et là j’ai sorti la calculette : autant le petit avait un volume raisonnable qui a été comblé en vidant les vieux pots de fleurs et un demi sac de terreau, autant pour les deux grands on était presque à un demi m3 de terre 🤪 pour les deux heureusement, mais les deux sacs de terreau de 50 litres stockés dans mon garage en prévision, ça fait peu…

Au final, en lisant les conseils des sites de jardinages, j’ai opté pour la version permaculture qui est aussi une façon intéressante d’éviter un ou deux passages à la déchèterie : un carton au fond, les reliquats du vieux tas de bois pourri en sous couche, le contenu total du composteur qui ne composte plus grand chose depuis quelques mois (il avait séché), un sac de feuilles mortes empruntées à une copine, la dernière tonte d’herbe ET mes sacs de terreau.

D’ailleurs monsieur mari était super content que je lui explique qu’il ne devait pas porter l’herbe à la déchèterie bicoze j’en avais besoin 😋 le potager permaculture a le double avantage d’enrichir tes légumes (enfin je l’espère) et de contribuer à l’harmonie des ménages. En plus j’ai redémarré un compost qui continue à engloutir les tailles et les tontes pour le moment, surtout avec ces pluies incessantes qui le tassent.

Et donc :

Et voilà les trois installés :

  • côté mini potager, j’ai mis les herbes et deux pieds de tomates cerises, ça se passe plutôt bien sauf qu’une bestiole a grignoté tout mon basilic 😥
  • côté fraises, on a mis de la cendre et les aubergines et les courgettes se portent à merveille. Il y a actuellement des barquettes de fraises toutes neuves, trois pieds récupérés de l’ancien potager et un grimpant
  • côté tomates, avec les pluies incessantes, elles alternent camping sous bâche et séchage entre deux éclaircies. Une chose dont je suis contente, c’est la « serre » à tomates : deux bambous coupés dans la haie, une bâche à peinture trouvée dans le garage !!

Et pour finir, j’ai eu envie de tester la salade à couper, j’ai ramené une barquette de 12 minis salades (!!) de la jardinerie et je les ai installées comme sur les potager de balcon car je n’ai plus de place dans mes carrés : trois en jardinières, le reste dans un cageot, doublé avec l’emballage d’un des sacs de terreau ci-dessus (le sac, en direct de la poubelle de recyclage et le cageot dans le garage aussi, c’est fou les trouvailles dans ce garage !!). Et voici la pousse en quelques jours. C’est impressionnant à quelle vitesse ça grandit :

Quant à mes semis, il n’y a que les capucines qui sont sorties. J’ai aussi semé radis, roses trémières et poireaux, pour le moment on attend… mais pour certains ce n’est pas gagné : le persil a 10 ans alors qu’on te dit que ça marche mieux avec les graines de l’année dernière (oups), les courgettes, les haricots et les aubergines 5-6 ans… enfin j’ai tout semé, on verra bien !

En tout cas j’était contente de l’installation de mes carrés qui m’ont permis de recycler un certain nombre de choses qui étaient destines à partir en déchets ou qui n’étaient plus utilisés.