Céline tricote, crochète, coud et cie

Bonjour à tous, c’est Céline !! Vous trouverez ici un peu de tout : tricot, crochet, couture, patchwork, poupées, photo… et sûrement un tas d'autres choses encore !!


6 Commentaires

Le retour à la couture

Il y a bien deux ans que j’ai cette surjeteuse et on ne peut pas dire que je m’en sers beaucoup… elle m’impressionne en fait 😋

Et puis à la faveur de ce grand week-end, j’ai fouillé dans mes placards et j’ai ressorti les tissus de janvier

Et les vieux Burda ! D’ailleurs je ne sais pas si tu as vu le Burda Easy de mai-juin mais le patron des robes est une variante exacte des blouses de 2012 (et je dois bien avoir en tout et pour tout 3 Burda Easy en comptant celui de 2012 et celui de mai-juin 😁).

À gauche et au milieu 2012, à droite 2021

Alors ça tombe bien parce que j’avais eu un gros coup de cœur pour la blouse (2012) et j’hésitais pour la robe courte (toujours 2012) et les robes mi longues et longues de 2021 me plaisent beaucoup. J’ai donc acheté le Burda easy en question et je le feuillette avec attention 👀

Je suis allée faire un tour à mon magasin de tissus favoris et j’ai trouvé ça en plus de ce que j’avais déjà :

Et voilà la première réalisation, la blouse !!

Prise en main de la surjeteuse nickel, les réglages se sont faits sans problème et c’est allé très vite même si je pique tout à la MAC avant parce que je ne me sens pas encore bien sure de moi. Ce tissu vert, fluide et mou est galère à tailler mais se surjette sans problème 😊

Ma fille m’a dit « on dirait un vêtement que tu as acheté » j’en déduis donc que ce n’est pas trop moche 😋

A suivre !!


4 Commentaires

L’écharpe, la future couture et le reste

Je vous avez montré il y a quelques temps l’écharpe destinée à être la future favorite de tous les jours, parce que assortie à ma veste de pluie.

Eh bien elle est finie !!! Et comme il n’arrête pas de pleuvoir, effectivement depuis elle ne me quitte plus (et la veste non plus).

Il était tard donc la lumière est mauvaise mais l’écharpe est bien là 😊

1000 mètres de douceur entre la Lace avec de la soie, le mohair avec de la soie, l’alpaga tout simple et un peu d’Angel : c’est que du bonheur 🥰 et elle est hyper légère ce qui ne gâche rien.

Du coup dans un instant d’enthousiasme, je me suis dit que ce serait une bonne idée de me coudre un truc kaki et turquoise pour aller avec et je suis partie approvisionner du tissu.

Ça c’était une très mauvaise idée, le magasin était complètement rempli ce qui prouve qu’il n’y a pas que moi qui ai des envies de couture 😋 ou qui fais des provisions en prévision d’un futur blocage, on ne sait jamais.

Voilà donc ma trouvaille et le patron pour aller avec 😉

Et puis puisqu’une charmante vendeuse s’occupait de moi, je me suis dit que j’allais prendre aussi pour les autres tricots encore en cours. Donc voilà le résultat :

Et les prévisions !!

Si j’arrive à maîtriser la surjeteuse j’aimerais beaucoup faire ceci avec le rose. A suivre !

Il paraît que c’est simple de faire les bordures du jabot. Surjeteuse Lidl à nous deux 😊


2 Commentaires

Bas les masques

Non ce n’est plus Halloween, juste la conclusion d’une semaine de congés que la conjoncture sanitaire a rendue un tantinet… mouvementée on dira.

Petite sortie shopping de début de vacances

Manque de chance (ou pas) nous étions à l’autre bout de la France en milieu de semaine et gros manque de chance certain cette fois, nous n’avions ni MAC ni tissu sous la main bien que j’ai fait quelques achats au tout début des vacances (je dis NOUS mais on a bien compris que dans ce cas, le nous est plutôt un petit je… 😇).

Le temps qu’on se rapatrie tous à la maison, qu’on remplisse le frigo en prévision de semaines qui risquent d’être intéressantes et que j’approvisionne quelques mètres d’élastique, on était dimanche ce qui fait qu’il me restait moins de 24 heures pour me mettre en règle sur les masques pour mes chères têtes blondes.

Non pas que je sois contre le port du masque pour les enfants, le seul avis que j’ai sur le sujet est que c’était curieux qu’on l’impose au collège et pas aux « grands » CM du primaire que nous sommes. Enfin, surtout les filles. Arfff. Mais pour en revenir à nos moutons masqués, pour le moment j’avais deux petits masques d’appoint par schtroumpfette, juste pour les courses ou les rdv médicaux. Ca va être un peu juste pour la semaine d’école, sauf si je veux faire une lessive tous les soirs.

Ayant déduit qu’il m’en fallait 16 si je ne voulais pas passer mes soirées avec la machine à laver, j’ai réintégré la pièce à coudre :

Même en faisant appel au matériel patchwork et à la surjeteuse, ça a pris un peu de temps… tu remarqueras que j’ai maintenant un superbe bac à déchets sur ma surjeteuse qui se trouve être une boîte de feta rectifiée à coup de ciseaux pour s’adapter à la forme de la bestiole et se glisser dans la fixation du vrai bac à déchet qui se trouve dessous. Trop pratique !!

En conclusion, ce soir j’en ai 4 de complètement finis, 4 qui attendent leurs élastiques et 8 en cours de pliage. J’attends les inévitables maman ça serre trop/pas assez/ça gliiiiiiiiiiiiisse de demain pour les finaliser ce qui m’évitera d’avoir à tous à tous les reprendre 😇

Et il me reste encore 8 coupons à utiliser !!!!!


9 Commentaires

Kit camping

Après télétravail et télécole, les enfants continuent le télécamping… dans le jardin. Et comme ça va durer au moins un mois encore, j’ai fait de la couture hyper rapide et utilitaire pour améliorer leur confort. Plaid plus deux coussins tout terrain en quoi, deux-trois heures, toujours avec les moyens du bord. Quand on connaît mes délais de réalisation, c’est carrément incroyable 😋 ou pas : cette fois-ci, pas de petits bouts de quelques centimètres mais de grands morceaux.

Pour le plaid : j’ai carrément pris un coupon entier de 3 mètres d’un espèce de chintz synthétique que j’ai depuis des années et que je n’ai même pas osé laver de peur qu’il devienne tout mou. Plié en deux, posé sur mon dernier morceau de ouatine, une piqure tout le tour sur l’envers avec la ouatine dessous (en laissant 30 cm d’ouverture) puis on retourne, on ferme à la main, on repique à 1 cm du bord et on fixe le tout avec des points de renfort.

Et voilà un coupon que j’avais acheté à la base comme future doublure de plaid et que je n’arrivais pas à utiliser… qui est devenu un plaid à lui tout seul. Au début je comptais coudre des boutons mais ces points de renforts sont vraiment impeccables !! Et très rapides !! Par contre il ne faut pas avoir le besoin de défaire, j’ai raté le premier et en essayant de l’enlever j’ai fait un petit trou dans le tissu… vite reprisé, après tout c’est un tapis de camping, hein 😉

Pour les coussins : deux vieux oreillers, deux tissus dans mes restes et un modèle basique de housse porte-feuille parce que je me disais que j’aurais sûrement besoin de les laver.IMG_6473

Un écossais qui date de mes études et un jean réversible orange / noir qui a fait un certain nombre de projets (encore un coupon de 3 mètres). Le tout piqué à la surjeteuse et mis tellement vite sur les oreillers que je n’ai même pas eu le temps de faire une photo de l’envers 😊

Et donc :

IMG_6475IMG_6478

Ca marche aussi pour le sieste dans le jardin 😉 et pile à la bonne taille pour la tente !!

Moralité : 4,5 mètres de tissu en moins dans mes placards, yesssssss !! Et encore une utilisation de la surjeteuse que je n’ai jamais autant utilisée depuis un an que je l’ai. En tout cas, je suis ravie (une fois encore) de la vitesse à laquelle on assemble sans bavure deux morceaux de tissus. Il faudrait juste que j’apprenne maintenant à utiliser les autres points / réglages : je fais toujours le même.


5 Commentaires

Je suis tombée sur une surjeteuse

Il y a tout un tas d’articles dans la blogo couture qui vantent les mérites des surjeteuses (ICI par exemple).

Je me demandais depuis longtemps si j’aurais l’emploi d’une surjeteuse, sachant que j’ai arrêté la couture vêtements au profit du patchwork et des accessoires, principalement parce que, disons-le carrément, ça me barbe. Surtout les finitions avec le zigzag le long des coutures 😢 c’est jamais net et la durée de vie au lavage est moyenne (sinon y a l’option ciseaux cranteurs 😇).

Puis je suis tombée sur quelques tutos qui me faisaient dire que ma foi, j’aimerais bien moi aussi avoir un truc qui pique et qui coupe et qui surfile en même temps…

Mais le budget me semblait un peu trop important pour un usage très ponctuel, jusqu’à ce que j’entende parler de la surjeteuse Lidl.

Il y avait une vente il y a peu de temps et contrairement à ce que j’ai vu sur les blogs, je n’y étais pas le lundi à 8h30 mais plutôt le vendredi à midi et ô surprise il en restait une demi douzaine :

J’ai fait un stop à mon magasin de tissu préféré pour le fil en quantité industrielle et go !! Ah ben oui il faut 4 cônes d’un coup pour la surjeteuse (ou 3…) et je me retrouve donc avec des couleurs panachées. Quantité industrielle on disait !!

Première étape : le doute. L’enfilage c’est quand même quelque chose 🤪 Mais après avoir regardé des vidéos du blog Modesty couture et celles de Pfaff pour ce modèle, j’ai réussi au second coup !!

Deuxième étape : le test. Génial !! On parle du bruit, sincèrement à côté de mes MACs ça ne me frappe pas particulièrement. En tout cas je n’ai pas eu de plainte… si je devais mettre un bémol je parlerai de la pédale qui est un peu en mode tout ou rien (c’est difficile d’obtenir une petite vitesse et ça démarre très vite !!). Mais pour le reste je suis complètement subjuguée par le dévorage du tissu à toute allure et la finition nickel.

Je n’ai pas eu de problème pour les réglages, j’ai fait différents essais jusqu’à ce que ça corresponde au résultat attendu dans le manuel et je suis arrivée facilement à quelque chose de correct.

Troisième étape : le nettoyage. Une surjeteuse ça fait un peu beaucoup de déchets. On comprend vite l’utilité de certains tutos de nettoyage / graissage ainsi que l’usage du bac à déchets. Ils n’y en a pas sur ce modèle mais il va falloir que je trouve quelque chose !!

Quatrième étape : les réalisations. Ah oui quand même, il va bien falloir qu’elle serve à quelque chose la surjeteuse !!

J’ai fait un essai rapide de housse pour la protéger. Le résultat est pas super parce que j’ai fait ça (trop) vite et (trop) tard mais avec quelques reprises et une doublure, ça va le faire.

J’ai repéré ensuite des lingettes lavables, une housse pour ma planche à repasser et une grande veste. Je vais peut-être reprendre la couture vêtements finalement 😉

Mes minies me réclament aussi des chemises de nuit et de nouvelles tenues pour leurs poupées. Tout ça ne va pas arranger mon stock d’en-cours je pense !!

Et toi tu fais quoi avec ta surjeteuse ??