Céline tricote, crochète, coud et cie

Bonjour à tous, c’est Céline !! Vous trouverez ici un peu de tout : tricot, crochet, couture, patchwork, poupées, photo… et sûrement un tas d'autres choses encore !!


12 Commentaires

Tuto teinture à la feuille de noyer

A la demande générale (de Mon Amie Koumori, merci merci 😉 ) voici un petit tuto pour t’expliquer comment faire si tu as envie de teindre à la feuille de noyer.

Matériel :

Alors on y va :

d’abord la cueillette, on a ramassé 18 grandes feuilles (c’est le moment de vandaliser le noyer de mamie ou celui du voisin avant qu’ils perdent leurs feuilles !!).

20150819_173942

On découpe, on pèse et on met dans les bocaux. Les 18 grandes feuilles ont donné 90 g de petits bouts.

D’après mes essais, pour un bocal de compote « standard », environ 25 g de laine et 500 ml d’eau, il faut 30-40 g de feuilles de noyer coupées en petits bouts. Ca suffit pour un marron bien intense.

20150819_174912

Ensuite on verse l’eau bouillante dans le bocal et on laisse infuser (comme du thé).

20150819_180117

Bocal fermé chez moi car on a de petites mains curieuses qui touchent tout à la maison 😛

Préparation de la laine : on fait tremper 25 mn dans un mélange eau-vinaigre à 25% (comme pour les colorants alimentaires), on essore ensuite à l’essoreuse à salade.

On ajoute la laine dans le bocal. J’ai laissé tremper l’écheveau 36 heures. Au bout de ce temps, la couleur est marron claire :

20150822_114647

Comme je la trouvais trop claire, j’ai mis la laine 45 mn au bain-marie dans une eau frémissante (toujours dans le bocal car je n’ai pas de contenant dédié à la teinture… ou du moins pas encore 😉 ).

C’est beaucoup beaucoup mieux :

20150822_123547

Quand la laine est complètement froide (important, sinon ça feutre), on la met dans un sachet congélation puis à la cocotte minute pour 20 mn.

20150822_144407

Couvercle fermé mais en mode normal, c’est à dire en laissant échapper la vapeur contrairement aux modes pour les cuissons légumes / viande.

Là aussi, on attend le refroidissement complet, puis on rince (au moins 3 eaux avec le noyer), on fait sécher et on reforme l’écheveau :

20150822_213350

Ensuite il est possible de reteinter dans le reste, on obtient un marron beaucoup plus clair même en faisant bouillir longtemps :

DSC02727

Voilà voilà… l’odeur de la décoction n’est pas désagréable mais assez forte, ce qui explique aussi que j’ai tout fait avec le couvercle fermé ou enfermé dans un sachet.

Ici j’ai teinté environ 50 g de laine en deux pots. Pour une plus grande échelle, je pense que la bonne solution est la casserole dédiée à la teinture sur le butagaz directement dehors !!

Les feuilles de mon noyer sont encore belles mais si tu veux te lancer dans la teinture à mon avis il va falloir faire vite : l’automne approche 😉


27 Commentaires

Toutouille colorée #3 : naturelle & alimentaire

DSC02718Voici le résultat de mes dernières expériences de teinture en cuisine avec les moyens du bord (toutouille pour les intimes).

15 écheveaux avec différentes techniques qui tâchent colorantes.

20150730_180733

Petit UN : coloration naturelle

SI !!! C’est possible !! Avec des plantes principalement. La plupart demandent un mordant (voir sur ce site plein d’infos intéressantes) c’est à dire un produit permettant de faire un lien chimique entre la fibre et la teinture. Mais certaines plantes ont naturellement un tanin et ne demandent pas l’ajout de mordant.

Petite note à ce sujet : plantes et teinture naturelle ne veut pas dire sans danger. Il faut prendre quelques précautions (surtout en utilisation des mordants) et ne pas utiliser du matériel qui servira ensuite à la cuisine.

C’est le cas du noyer, et ça tombe bien : j’en ai justement un gros dans mon jardin 😉

20150729_210110

Alors j’ai fait une espèce de tisane avec des feuilles de noyer recouvertes d’eau bouillante et chauffées au bain marie dans un bocal (pour ne pas utiliser directement une casserole, bien que le noyer ne me semble pas toxique…) et j’y ai trempé la laine, rechauffé le tout pendant 15 mn puis laisser reposer une bonne heure.

Après cuisson (à la cocotte minute, 20 mn dans un sachet en plastique), voilà :

DSC02712Bluffant non ?? J’adore cette couleur !! Je sens que je vais en refaire d’autres…

Petit DEUX : dégradé de teintures alimentaires liquides

Normalement cet exercice se fait avec 3 couleurs primaires et 9 dégradés. Je n’avais que 9 pots de disponibles donc je n’ai fait que 6 dégradés… Préparation et trempage :

Petits pots mis directement dans la cocotte (20 mn aussi) jsuqu’à ce que l’eau soit bien claire et que tout ait migré dans la fibre :

20150729_222646

Et résultats : les trois primaires (les colorants achetés)

DSC02716Le dégradé (ça a pas trop bien marché pour les mauves… !!)

DSC02714Tous les coloris dont je dispose sans mélange :

  • à gauche Kool Aid, il me reste d’autres couleurs à essayer
  • au milieu : colorants liquides
  • à droite : colorants en poudre

DSC02713Premier écheveau volontairement bicolore (au milieu)

DSC02715Et voilà avec les écheveaux de la dernière fois !!DSC02717