Céline tricote, crochète, coud et cie

Bonjour à tous, c’est Céline !! Vous trouverez ici un peu de tout : tricot, crochet, couture, patchwork, poupées, photo… et sûrement un tas d'autres choses encore !!


Poster un commentaire

Les troussettes

Et voilà, ce n’était pas bien compliqué, c’était même très simple : le tuto dont je me suis inspirée est là, il suffit juste de faire un gabarit aux mesures que l’on souhaite (mes trousses font 8 x 9 cm) : 

J’ai fait ça en mode flemme donc avec une bande de tissu pliée en deux faisant à la fois l’intérieur et l’extérieur de la trousse. Pas de doublure contrastante pour moi !

Le seul bémol est que je me rends compte que les pressions que j’avais prévues n’iront pas, je passerai en chercher de la bonne couleur un soir après le travail.

A suivre, des trousses plates entièrement inspirées du tuto de celle que j’avais faite il y a quelques années (sans les carrés patchwork cette fois).


3 Commentaires

Mercredi maison-ménage, et la couture alors ?

J’ai d’ailleurs failli écrire un truc beaucoup plus grossier commençant par la lettre suivante de l’alphabet et avec le même nombre de lettres, mais je me suis dit que alors avait plus d’allure…

Aujourd’hui c’est un mercredi ménage-maison-désidérata des enfants. Et comme je suis visiblement aussi assidue à la tenue de ce blog qu’aux tâches ménagères (ahem…), j’ai un peu de retard sur les photos des dernières réalisations. J’avais montré la première trousse de la série là, depuis il y en a une autre accompagnée d’un sac.

Donc aujourd’hui pas le temps de me lancer dans de grandes réalisations couturesques mais des envies de petites choses pour faire du rangement tricot, particulièrement parmi les accessoires de Muud sur lesquels je louche. Je viens de commander des pressions (et il est fort possible qu’un ciseau à broderie se soit glissé dans le panier – j’adore les ciseaux à broder) et j’ai prévu de faire des petites trousses comme ceci en 2-3 exemplaires pour ranger les bouchons de câbles et le les ciseaux sus-mentionnés puis des trousses plates plus grandes pour ranger mes câbles d’aiguilles interchangeables. 

Après, si j’ai le temps (ah-ah-ah, morte de rire ), j’aimerais m’attaquer à des boxes rondes ou ovales, à supposer que j’ai assez de tissu. Sinon je serai obligée d’en recommander, chouette !!!! mais quel dommage…

Et puisque je suis VRAIMENT à la bourre sur les photos, les dernières réalisations :

Une jupe et une aube :

Jupe Burda easy (sept 2021) et aube tuto de Lilipik la fée. J’ai tout copié, même le tissu et la broderie et le résultat était juste waou !!! Merci Lilipik 😊

Pour la jupe, il y a eu un raccourcissement de 10 cm sur l’ourlet par rapport à la photo : la bonne longueur d’une jupe longue (selon moi) est celle qui permet de monter des escaliers sans balayer les marches. Donc acte.

Et une robe portefeuille, suite au prochain numéro !!


3 Commentaires

Une trousse, des maths

J’avais une discussion passionnante avec une de mes grandes amies la semaine dernière qui se trouve être aussi prof de maths. Le sujet étant qu’est-ce qu’on utilise encore tous les jours de ce qu’on a appris en maths à l’école ? Mis à part le fait que la caissière de Franprix s’est (encore) trompée dans notre monnaie. En notre défaveur. Evidemment…

Eh bien ô grande amie de moi, voici une petite démonstration de ce que tes élèves utiliseront encore dans dix trente ans…

Conversion d’unité : quelle est la différence entre un cône de surjeteuse de 2 kilomètres et une bobine classique de 200 mètres ?

On s’en moque, ça dépend juste si tu as le porte cône qui va bien… mais chez nous, exit les bobines, elles ne durent pas assez longtemps !!

La prise de mesure et les lignes parallèles : au cutter rotatif, c’est mieux si c’est droit

Le calcul mental : 40 carrés fois deux en bandes de 5 à ramener en rangées de 8 égale…

Et une petite rotation circulaire associée à une réflexion égale à zéro qui nous donne un tétris presque parfait sans carré identique à côté (théorème bien connu sous le nom de y’a d’la veine que pour la canaille).

Suivi de mesure des angles à 45 et 90 degrés – attention, y a du niveau là !

Surpiquage toussa : tu remarqueras l’habilité avec laquelle j’ai légèrement dévié les lignes pour traverser les carrés qui ne sont pas bien droits… et ne pas oublier le coup de fer pour effacer les vilaines traces de roller orange ! (introduction rapide à la thermodynamique sponsorisée par le labo de chimie, ne me remerciez pas)

Et sous vos yeux ébahis messieurs-dames et les miens, la trousse !! Bon OK, il manque la fermeture éclair mais Pythagore n’a jamais donné de recette pour pouvoir la coudre à la main sans le tuto que je ne sais plus où je l’ai rangé çui-là :

Moralité ô grandissima amia à môa, dans 30 ans et grâce à tes généreuses leçons, tes élèves seront capables de se coudre UNE TROUSSE (avec 40 carrés sur chaque face siouplé). J’espère juste que la caissière de la mercerie rend mieux la monnaie que celle de Franprix !!


2 Commentaires

Le caddy-bonduelle (et mini tuto)

Toujours dans l’optique d’avoir tout un set de couture coordonné, j’ai voulu un pot à accessoires de couture. Pas de tuto, mais je me suis fortement inspirée de ce modèle, à la différence près que les boîtes de conserve de la dame sont au format géant (regarde la taille du cutter rotatif !!).

Donc avec l’aimable sponsoring de ma poubelle de recyclage et la participation active de Bondelle via une boîte de haricots verts (parce que les légumes c’est bon pour la santé 😉 ) ainsi que de deux autres blocs en cours de recyclage, nous avons commencé comme ceci :

IMG_1878

  • 3 carrés de 13×13 assemblés ensemble et recoupés à 12,5 cm de haut (1 bloc)
  • 10 carrés de 9×9 assemblés, doublés puis artistiquement pliés (ou pas) pour former 5 petites poches. Le but étant que la bande des poches fasse 2,5 fois la longueur de la bande qui habille le tour de la boîte
  • 2 fois 35 cm de biais taillé dans les restes des fat quarters les plus entamés
  • 1 bande de 12,5 x 35 et un cercle de 10 cm de diamètre (sans les marges de couture) pour habiller l’intérieur

Note : ces dimensions sont approximatives, si tu veux habiller une boîte de conserve, pense à reprendre soigneusement toutes les mesures !!!

  1. on assemble la bande intérieure puis on raccorde le cercle pour former un tube qui habille l’intérieur de la boîte (là aussi, bien mesurer et vérifier  que l’habillage est à la bonne taille). IMPORTANT : l’habillage doit dépasser de 8 mm pour pouvoir piquer le biais
  2. on assemble les carrés pour former la bande extérieure qui doit là aussi dépasser de 8 mm en hauteur et on laisse 2 cm de marge en largeur pour faire les coutures
  3. on pose les poches, on les épingles et on pique en bas. Puis entre chaque poche et à chaque extrémité
  4. on pose un biais en bas
  5. on ferme la bande extérieure en faisant en sorte que ça serre bien la boîte pour que ça reste en place
  6. on positionne l’intérieur et l’extérieur envers contre envers et on pique le biais en haut en prenant en sandwich les deux épaisseurs de tissu

Tadaaaaaaam !!!!!!

IMG_1879

Efficace, pratique et trop joli : je pense que je vais garder les prochaines boîtes pour m’en faire un ou deux pour ma cuisine 😉

Et maintenant je poursuis avec une trousse pour ranger les outils qui ne rentrent pas dans le pot à accessoires. Le tuto vidéo est sur la chaîne du FQS. Il faut 42 petits blocs (7×7) et même si tu ne maîtrises pas l’anglais, les images sont très explicites. Par contre j’avoue ne rien avoir compris aux manips de Kimberly avec la toile collante quadrillée donc pour le moment j’assemble mes deux fois 21 carrés des côtés de la manière classique… et j’entoilerai après !!

IMG_1880