Céline tricote, crochète, coud et cie

Bonjour à tous, c’est Céline !! Vous trouverez ici un peu de tout : tricot, crochet, couture, patchwork, poupées, photo… et sûrement un tas d'autres choses encore !!


7 Commentaires

Le stock, le tricot et l’extravagance

Après le châle, j’ai repiqué à l’extravagance du sieur Stephen West et je me suis lancée dans une couverture avec mes restes de laines (et quelques achats quand même).

J’ai décidé de faire la petite car ça me permet d’utiliser (enfin) les pelotes délaissées de Cascade eco alpaga et mes nouveaux achats en en gardant suffisamment pour d’autres projets.
Le premier démarrage ne s’est pas bien passé, j’ai dû le refaire. Pourtant, j’avais fait avec un crochet comme dans la vidéo mais les premiers rangs étaient irréguliers. 

En haut les petits crochets, le reste c’est les soldes de juillet chez la Bergère 😊

J’ai repris, modifié les couleurs, changé les câbles un certain nombre de fois (je dois avoir quasiment trois mètres maintenant) et je continue avec mes fonds de tiroirs malgré une motivation tricot partie en vacances… et pourtant il ne fait pas chaud !
J’ai eu beaucoup de mal à finir la partie des colonnes (moutarde et grise) : les trucs répétitifs pour moi c’est interminable !

Maintenant je suis dans les ondulations de la bordure, il faut en faire 12 et j’atteins péniblement la troisième 😅 mais ça avance petit à petit. On voit les pelotes qui vont être utilisées sur la dernière image en bas.

Après ça, il me restera encore de quoi faire la section suivante, ce qui fait que je serai entre la petite et la grande et que je vais m’arrêter juste avant la grande bordure en chevrons… sauf si je change d’avis mais ça m’étonnerait parce que je trouve le temps long quand même. Allez on se motive : déjà 900 mètres, c’est à peu près la moitié !

Et pour les laines :
– gris et turquoise foncée : Cascade éco alpaga (une merveille de douceur dans mes tiroirs depuis 10 ans)
– turquoise clair : Plucky
– moutarde épais : Cascade 220
– moutarde fin : Drops brushed alpaga
– antracite bouclette : Drops alpaga bouclé
– bleu violine : Bergère origin alpaga


2 Commentaires

Projet 52 #27 : dans l’herbe

Cette semaine, le projet 52 de Ma nous incite à regarder ce qu’il se passe dans l’herbe. J’avoue que j’ai un peu oublié hier, je suis en grand week-end donc un peu déphasée 🙃 et cette après-midi, j’allais poser mon nouvel ouvrage dans l’herbe quand j’ai vu cette adorable petite chose :

Si les brins d’herbe paraissent gros c’est parce que cette mini grenouille (ou crapaud ? je n’y connais rien…) fait 2,5 cm de long maximum.

Et je mets quand même pour la peine les photos de mon nouvel en-cours, toujours du Stephen West, une couverture cette fois : Slipstravaganza blanket. Comme pour le Fantastitch, je vous encourage à jeter un oeil sur la vidéo, ça vaut le détour ne serait-ce que pour le plaisir des yeux si on ne comprend bien pas l’anglais 😊


6 Commentaires

Moi, super maman 🦸‍♀️

La preuve ? j’ai déjà la cape le châle. Mais si regarde bien, il y a tout :

  • Les V en or
  • Les plumes en or et bleu (en bas)
  • Et encore de l’or un peu partout
  • Le rouge (un peu)
  • Le bleu (un peu plus)
  • Le rose pour la girly attitude

Ce géant, c’est le Fantastitch qui est enfin fini. Allez encore quelques unes pour le plaisir :

La lumière pourrie c’est cadeau… c’était plus éclairé ce matin dans la maison (les photos du bas), un comble !!

Sinon pour les détails : il y a plus de 1500 mètres de fil aux aiguilles 3,5, majoritairement de la Goomy de BdF. De la Brushed Alpaga Silk de Drops aussi (dans les 400 mètres), la phi phi vintage de mère grand (la rose) et quelques autres restes.

Maintenant que je me suis laissée emportée par l’enthousiasme et mon amour immodéré des châles trop grands et des couleurs fisher price (et rose), j’ai réalisé qu’il était à la fois trop grand pour le traîner le matin au boulot en plus du manteau, de l’ordi et du sac et trop coloré pour que je puisse le porter avec… rien de ma garde-robe hors tenues estivales en fait.

J’ai donc décidé de m’en faire un ou deux autres de la petite taille dont les motifs s’arrêtent au niveau de la ligne rouge en laine bouclette et là où se connecte directement la bordure à plumes chevrons.


4 Commentaires

Le tricot c’est Fantastitch

J’en avais parlé rapidement ici, mais c’est comme le potager, depuis il a a beaucoup poussé ! Lui ? mais c’est le Fantastitch, le fantastique châle de Stéphen West. De la goomy, de la phi phi vintage rose de mère-grand à laquelle je voulais trouver un bon projet pour la dernière pelote, des restes d’alpaga des projets doudous d’il y a quelques années et même une laine bouclette d’un des pulls de bébé de mini première.

Au début c’était ça avec une impression mitigée sur les superpositions de couleur :

Mais bon j’étais partie et puis j’avais décidé de faire avec ce que j’avais. Voui voui je suis une fille de principes moi 😁 Et ensuite il a pris de l’ampleur peu à peu : tu remarqueras que je suis obligée de le tasser plier pour qu’il rentre sur la table.

Avec ze tasse Mickey dans les mêmes coloris, où se cache donc la coquetterie !!

J’aime bien le motif en V qui est entièrement en mailles glissées et pas en jacquard traditionnel. En plus ça lui donne un je-ne-sais-quoi de cape de super-maman !

Ahem… Plus sérieusement………………… Les pelotes de goomy maigrissent mais comme j’en utilise trois en même temps (plus la phil douce rose, les restes de rouge et bleu et le blanc mohair), elles ne disparaissent pas si vite 😇

Quant à la septième couleur, ça n’en est pas une réellement mais une pelote à rayures rouge-bleu-kaki qui se marie bien avec le kaki, le rouge et le bleu que j’ai par ailleurs, du coup ça me fait des rayures intéressantes (dans la zone avec les V).

La section roses des côtes en diagonale a été juste interminable (avec le rose phi phi) et ce n’est pas fini, il y a 16 sections !! 

Les pois quant à eux étaient plutôt rigolos à faire car on glisse une maille sur deux. J’aime bien le concept de la maille glissée sur des rangs de 400 mailles !!

J’en suis à la section des côtes torsadées en jaune (sur 450 mailles c’est looooooooooooooooooooong) : il ne rentre plus sur le câble qui est pourtant mon plus grand ! Mais c’est la 13ème section sur 16 donc je suis plutôt contente de voir qu’on s’approche de la fin.


2 Commentaires

Du tricot et encore du tricot

Cette année je suis en plein crise tricot et le mois d’avril n’a pas arrêté la tendance. Après le succès de la veste, j’ai tenté la seconde… pour le moment juste la capuche, le dos (à rayures) ayant eu le mauvais goût de sauter des aiguilles. Enfin à défaut de la veste numéro deux, voici la numéro un portée :

Et puis comme il n’y a pas de raison que je n’ai pas moi aussi mon pull doudou, j’ai commencé un cardigan avec mes restes de symphonie, de la lace et des aiguilles 8 (ce dernier détail ayant toute son importance, ça avance à fond avec les aiguilles 8 !!!) :

Et j’ai eu envie de fun donc j’ai testé une chose que je n’avais jamais faite jusqu’ici : un châle de Stéphen West, le Fantastitch. Pour le moment c’est un début modeste avec trois couleurs de Goomy achetée en solde en janvier, de la laine rose layette héritée de feu mère-grand (et qui a peut-être mon âge !!!!) et tout un tas de fonds de pelotes un peu poilues. J’ai envie de fun mais ça n’exclut pas un certain confort :

J’ai démarré sur des aiguilles droites par facilité car je préfère tant qu’il y a peu de mailles mais je vais bientôt passer sur circulaires : on verra mieux l’effet torsades / rayures de la section en cours qui est vraiment sympa.

C’est mon premier S West et malgré l’apparente complexité et grace aux explications hyper détaillées, ça se fait tout seul.

Je suis cependant assez perplexe sur la juxtaposition du vert camouflage avec les torsades roses de la laine de mère-grand que je voulais absolument caser dans ce projet. Et puis je me suis dit que le concept de ces patrons c’était justement de sortir des sentiers battus donc pour le moment on va continuer comme ça et on verra ensuite.


4 Commentaires

L’écharpe, la future couture et le reste

Je vous avez montré il y a quelques temps l’écharpe destinée à être la future favorite de tous les jours, parce que assortie à ma veste de pluie.

Eh bien elle est finie !!! Et comme il n’arrête pas de pleuvoir, effectivement depuis elle ne me quitte plus (et la veste non plus).

Il était tard donc la lumière est mauvaise mais l’écharpe est bien là 😊

1000 mètres de douceur entre la Lace avec de la soie, le mohair avec de la soie, l’alpaga tout simple et un peu d’Angel : c’est que du bonheur 🥰 et elle est hyper légère ce qui ne gâche rien.

Du coup dans un instant d’enthousiasme, je me suis dit que ce serait une bonne idée de me coudre un truc kaki et turquoise pour aller avec et je suis partie approvisionner du tissu.

Ça c’était une très mauvaise idée, le magasin était complètement rempli ce qui prouve qu’il n’y a pas que moi qui ai des envies de couture 😋 ou qui fais des provisions en prévision d’un futur blocage, on ne sait jamais.

Voilà donc ma trouvaille et le patron pour aller avec 😉

Et puis puisqu’une charmante vendeuse s’occupait de moi, je me suis dit que j’allais prendre aussi pour les autres tricots encore en cours. Donc voilà le résultat :

Et les prévisions !!

Si j’arrive à maîtriser la surjeteuse j’aimerais beaucoup faire ceci avec le rose. A suivre !

Il paraît que c’est simple de faire les bordures du jabot. Surjeteuse Lidl à nous deux 😊


5 Commentaires

L’écharpe de tous les jours mais surtout quand il pleut

J’avais acheté ces pelotes de Lace de Drops pour faire une étole pour ma veste fétiche des jours de pluie (et il pleut souvent). Mais la Lace, qui est pourtant hyper sympa au toucher, est assez difficile à travailler seule. C’est fin, ce n’est pas régulier, au final j’ai défait tout ce que j’avais essayé. 

Puis j’ai vu que chez Drops, elle était souvent travaillée avec de la Kid Silk et il se trouve que j’ai aussi de la Kid Silk blanche. Donc recherche à nouveau, et j’ai enfin trouvé un patron en Kid Silk que j’ai utilisée avec la Lace, et des restes d’Angel et de Briz Alpaca pour les couleurs contrastantes (vous me suivez toujours ?).

Et comme je n’ai qu’une demi pelote de ce bleu pétant en Angel, j’ai passé une soirée intéressante à défaire un yoke déjà tout feutré pour récupérer plus de fil !!
Pour le moment, ce n’est pas encore très avancé mais on est bien dans les couleurs de la doublure de la veste.

Et j’aime bien l’effet chiné avec le kaki/olive, présent à chaque rayure mais donnant des résultats très différents au final. Le gros avantage étant en plus qu’à chaque changement de couleur je ne change qu’un fil hyper fin car le vert continue donc c’est très facile à camoufler au fur et à mesure.

Ceci ma participation de la semaine au défi Granny projets chez Dane et le Crochet mais au tricot cette fois


15 Commentaires

Projet 52 2021 #2 : Au hasard

Après 3 ans d’absence, le projet 52 de Ma est de retour sur ce blog 😉 le second thème est « au hasard ». C’est une photo de la semaine dernière, à la réception d’un colis de laine. J’ai choisi un peu au hasard un coloris de Toison de BdF en solde pour faire des pulls à capuche à mes filles avec des pelotes de la même qualité datant de l’époque où le 8 ans était grand pour elle… quand j’ai vu les pelotes, j’ai failli faire une réclamation car j’ai cru à une erreur de bain !!!! Non c’est normal. Ah. Là je suis embêtée, le mixage avec les autres couleurs n’étant plus vraiment possible !!

 


4 Commentaires

Le gnome d’après Noël

Parfois certains projets vous font de l’oeil et on passe du temps à se dire qu’on aimerait bien les faire… puis on les faits. Ici c’était un des gnomes vus sur Ravelry, tricoté vite fait et à la MAT que je n’ai pas encore rangée !!

Projet minute de la soirée : le gnome d’après Noël donc. J’ai un peu triché en plus de la MAT, j’ai utilisé une grosse perle en bois pour le nez. Et pour le rembourrage, un bouchon de bouteille de lait rempli de riz plus du rembourrage classique.

Ceci est ma participation gnomesque au défi Granny projets chez Dane et le Crochet 


3 Commentaires

Bonnes fêtes de fin d’année !!

C’est avec un peu de retard que je reviens ici vous souhaiter de bonnes fêtes de fin d’année !! J’espère que malgré les restrictions, vous pouvez les fêter comme vous le voulez et surtout en étant proches (de manière réelle ou virtuelle) de ceux et celles qui vous sont chers.

Pour ma part ça a été le cas et ça fait une sacré respiration dans cette année que j’ai un peu l’impression d’avoir traversée en apnée. Et ça a été aussi l’occasion d’offrir mes tricotages… !

Tout d’abord, les Izzy buddies ont fini par gagner le calendrier de l’avent, les derniers ayant été finis un peu en catastrophe le 20 décembre. 14 en tout, j’avoue que sur la fin je commençais à saturer… il faut dire qu’à la MAT ça va vite, mais après il faut faire le dégradé de la tête, la couture dos, le rembourrage et la mise en forme. Et c’est long ! En voici donc quelques uns à divers stades de finition, je ne les ai pas tous photographiés, je n’ai pas eu le temps avant qu’ils soient capturés par mes minies. Mes préférés étant ceux des deux dernières photos, les ours et les bonhommes de neige.

Ensuite pour rester dans la catégorie enfants, je suis tombée en admiration devant le livre de Louise Crowther sur les animaux tricotés. Voici donc la première de la famille, Dorothy the mouse. Le cheval est en cours aussi mais je commence à avoir du mal à me motiver !! Là encore le tricot va relativement vite, surtout que je me suis faite aider par la MAT pour les bras, les jambes, la queue et les oreilles mais le montage-rembourrage prend une bonne après-midi de 6 heures.

Et puisqu’on en parle, avec mes restes de cotons, un joli napperon coloré au pied du sapin qui à la réflexion fera très bien aussi sur ma table cet été. On voit d’ailleurs ma nativité au crochet toujours pas finie (ahem)…

Et la découverte de ce mois de décembre et un gros succès au pied du sapin, les headband torsadés et tricotés à la MAT en 15 minutes (le montage est beaucoup beaucoup plus long !!). Juste géniaux, d’ailleurs il faut absolument que je m’en fasse un !!

Ou la version pour messieurs avec un bonnet torsadé. Et une écharpe toute simple à la MAT, 500 rangs à tout allure et il reste juste à rajouter quelques rangs de côtes 2×2 aux deux extrémités.

L’alliée de la mère Noël cette année aura donc été la MAT. Il y a longtemps jamais que je ne m’en étais autant servie !

J’ai d’ailleurs pour ambition d’essayer de me faire une grande veste avec elle… il faut absolument que je tente ça tant qu’il me reste quelques jours de congés car quand le rythme effréné aura repris ce ne sera plus possible !