Céline tricote, crochète, coud et cie

Bonjour à tous, c’est Céline !! Vous trouverez ici un peu de tout : tricot, crochet, couture, patchwork, poupées, photo… et sûrement un tas d'autres choses encore !!


2 Commentaires

Le premier bouquet de l’année

J’ai une copine fleuriste et pourtant j’achète très peu de fleurs coupées, uniquement quand je vais chez les amies qui les adorent.

Jamais pour moi en tout cas, il y a toujours un je ne sais quoi qui m’attriste dans ces fleurs qui se fanent dans un vase… à une exception près.

Une fois par an, pendant un mois environ, mes plus vieux rosiers fleurissent sans relâche et je fais de gros bouquets ronds.

Et voici le premier !!!

Et les tristes fleurs fanées me direz-vous ? Eh bien là c’est différent, je les remplace au fur et à mesure donc mes bouquets n’ont jamais l’air fanés tant que mon gigantesque domaine de Courson fleurit 😉 ce sont les fleurs roses à gauche donc plus le temps avancé et plus les bouquets rosissent…

Directement de mon jardin à mon salon donc (la copine fleuriste va finir par me détester !!). D’ailleurs je viens de planter des nouveaux rosiers anglais avec grosses fleurs spéciales bouquets… vivement l’année prochaine !


16 Commentaires

Projet 52 #20 : Architecture

Ah, voilà un sujet qu’il est bien… pour cette fois le projet 52 de Ma du jour nous incite à aller vers de nouveaux horizons urbains ou historiques et à sortir nos plus belles photos de nos archives…

Ce n’est pas que j’ai la flemme mais vu que ma vie (perso) tourne vraiment en rond sur les quelques m2 qui entourent ma maison, j’ai décidé que j’allais encore vous parler de mon jardin 😁

Monsieur mari prétend que ça tourne à l’obsession (on en parle de son vélo et du giro qui a lieu actuellement en Italie mhhhhhhh ? 😜) mais qu’est-ce que j’y peux moi, avec toutes ces semaines passées à la maison je m’ennuie convenablement me défoule dehors avant de rendre tout le monde dingue !! J’en suis à trouver bien le fait d’aller travailler en dehors de la maison, c’est dire… mais ce n’est pas là le sujet.

Architecture dirons nous… modeste et au ras du sol, je vous présente le massif de ma terrasse en avant-après :

Alors oui le truc bleu dans la photo de gauche, ce n’est pas un nouvel accessoire indispensable de chez Gardena (quoique…) mais c’est ze nouvel accessoire indispensable de la Céline qui jardine : la barre à mine. Non je n’ai pas craqué (quoique…………) mais fin janvier, quand j’ai voulu installer mes rosiers à racine nue tout neufs en direct de la jardinerie – mon seul lieu de vie sociale en dehors du bureau, y a eu comme un hic.

Et un gros !!!!!!! Le massif en question était plein des gravats de la terrasse ci-contre. Et pas du gravier, de gros blocs énormes impossibles à sortir à main nue. Ca ne m’a pas énervée du tout ça… donc je suis allée pleurer sur l’épaule expliquer mon problème au monsieur de la grande surface brico la plus proche (il était mort de rire….) et je suis revenue avec une barre à mine 😜

L’essayer c’est l’adopter : en une heure et un tas de courbatures le lendemain, j’avais fait leur fête aux gravats réglé le problème. Nan mais ho !!!!!

Et ensuite, la photo après : la grosse masse verte au milieu ce sont les 5 pauvres tiges déplumées de la gauche qui se sont bien rattrapées. Et il n’il y a pas que ça, le massif a grandement profité de mes nombreux passages à la jardinerie… je m’ennuie un peu en ce moment, je l’ai dit ? 😇


3 Commentaires

Le tricot c’est Fantastitch

J’en avais parlé rapidement ici, mais c’est comme le potager, depuis il a a beaucoup poussé ! Lui ? mais c’est le Fantastitch, le fantastique châle de Stéphen West. De la goomy, de la phi phi vintage rose de mère-grand à laquelle je voulais trouver un bon projet pour la dernière pelote, des restes d’alpaga des projets doudous d’il y a quelques années et même une laine bouclette d’un des pulls de bébé de mini première.

Au début c’était ça avec une impression mitigée sur les superpositions de couleur :

Mais bon j’étais partie et puis j’avais décidé de faire avec ce que j’avais. Voui voui je suis une fille de principes moi 😁 Et ensuite il a pris de l’ampleur peu à peu : tu remarqueras que je suis obligée de le tasser plier pour qu’il rentre sur la table.

Avec ze tasse Mickey dans les mêmes coloris, où se cache donc la coquetterie !!

J’aime bien le motif en V qui est entièrement en mailles glissées et pas en jacquard traditionnel. En plus ça lui donne un je-ne-sais-quoi de cape de super-maman !

Ahem… Plus sérieusement………………… Les pelotes de goomy maigrissent mais comme j’en utilise trois en même temps (plus la phil douce rose, les restes de rouge et bleu et le blanc mohair), elles ne disparaissent pas si vite 😇

Quant à la septième couleur, ça n’en est pas une réellement mais une pelote à rayures rouge-bleu-kaki qui se marie bien avec le kaki, le rouge et le bleu que j’ai par ailleurs, du coup ça me fait des rayures intéressantes (dans la zone avec les V).

La section roses des côtes en diagonale a été juste interminable (avec le rose phi phi) et ce n’est pas fini, il y a 16 sections !! 

Les pois quant à eux étaient plutôt rigolos à faire car on glisse une maille sur deux. J’aime bien le concept de la maille glissée sur des rangs de 400 mailles !!

J’en suis à la section des côtes torsadées en jaune (sur 450 mailles c’est looooooooooooooooooooong) : il ne rentre plus sur le câble qui est pourtant mon plus grand ! Mais c’est la 13ème section sur 16 donc je suis plutôt contente de voir qu’on s’approche de la fin.


3 Commentaires

Mon petit potager

J’ai depuis une décennie un potager installé sous un cerisier qui est devenu énorme (le cerisier) et qui ne donne plus rien à cause de l’ombre (le potager).

J’avais prévu l’an dernier de détruire ce potager et d’en installer un nouveau, les circonstances ont fait qu’au moment où il aurait fallu le faire ce n’était pas vraiment possible… par contre cette année ça l’est ! C’est d’ailleurs la seule sortie shopping que j’ai faite ces derniers mois avec les courses alimentaire, le passage à la jardinerie 😁

Mais je m’égare… au printemps donc, mon potager c’était ça :

Et puis après des fouilles approfondies dans mon garage et un tour à l’hyper marché, je me suis trouvée pourvue de graines, pieds de fraises et tomates et surtout, carrés potager !

Le petit carré au milieu est vraiment trop petit, par contre les deux autres ont une taille déjà plus intéressante (120x120x30). J’ai passé un peu de temps à les peindre et les doubler et là j’ai sorti la calculette : autant le petit avait un volume raisonnable qui a été comblé en vidant les vieux pots de fleurs et un demi sac de terreau, autant pour les deux grands on était presque à un demi m3 de terre 🤪 pour les deux heureusement, mais les deux sacs de terreau de 50 litres stockés dans mon garage en prévision, ça fait peu…

Au final, en lisant les conseils des sites de jardinages, j’ai opté pour la version permaculture qui est aussi une façon intéressante d’éviter un ou deux passages à la déchèterie : un carton au fond, les reliquats du vieux tas de bois pourri en sous couche, le contenu total du composteur qui ne composte plus grand chose depuis quelques mois (il avait séché), un sac de feuilles mortes empruntées à une copine, la dernière tonte d’herbe ET mes sacs de terreau.

D’ailleurs monsieur mari était super content que je lui explique qu’il ne devait pas porter l’herbe à la déchèterie bicoze j’en avais besoin 😋 le potager permaculture a le double avantage d’enrichir tes légumes (enfin je l’espère) et de contribuer à l’harmonie des ménages. En plus j’ai redémarré un compost qui continue à engloutir les tailles et les tontes pour le moment, surtout avec ces pluies incessantes qui le tassent.

Et donc :

Et voilà les trois installés :

  • côté mini potager, j’ai mis les herbes et deux pieds de tomates cerises, ça se passe plutôt bien sauf qu’une bestiole a grignoté tout mon basilic 😥
  • côté fraises, on a mis de la cendre et les aubergines et les courgettes se portent à merveille. Il y a actuellement des barquettes de fraises toutes neuves, trois pieds récupérés de l’ancien potager et un grimpant
  • côté tomates, avec les pluies incessantes, elles alternent camping sous bâche et séchage entre deux éclaircies. Une chose dont je suis contente, c’est la « serre » à tomates : deux bambous coupés dans la haie, une bâche à peinture trouvée dans le garage !!

Et pour finir, j’ai eu envie de tester la salade à couper, j’ai ramené une barquette de 12 minis salades (!!) de la jardinerie et je les ai installées comme sur les potager de balcon car je n’ai plus de place dans mes carrés : trois en jardinières, le reste dans un cageot, doublé avec l’emballage d’un des sacs de terreau ci-dessus (le sac, en direct de la poubelle de recyclage et le cageot dans le garage aussi, c’est fou les trouvailles dans ce garage !!). Et voici la pousse en quelques jours. C’est impressionnant à quelle vitesse ça grandit :

Quant à mes semis, il n’y a que les capucines qui sont sorties. J’ai aussi semé radis, roses trémières et poireaux, pour le moment on attend… mais pour certains ce n’est pas gagné : le persil a 10 ans alors qu’on te dit que ça marche mieux avec les graines de l’année dernière (oups), les courgettes, les haricots et les aubergines 5-6 ans… enfin j’ai tout semé, on verra bien !

En tout cas j’était contente de l’installation de mes carrés qui m’ont permis de recycler un certain nombre de choses qui étaient destines à partir en déchets ou qui n’étaient plus utilisés.


2 Commentaires

Les petites robes des petites poupées

Les filles ont retrouvé ces petites mignonnes dans leurs archives, sans rien à se mettre évidemment (oh shocking !!!). On a commencé par la couture de petits noeuds et de petites fleurs dans les cheveux et puis un peu de crochet et… voilà !

La robe en ruban, c’est l’oeuvre de ma grande, les robes au crochet, c’est moi et ça m’amuse toujours autant !!

Modèle de la robe au crochet chez Odile. Fins de pelotes vintages trouvées dans mes cartons 😉 rubans pour boîtes de dragées et petits noeuds et fleurs décoratifs trouvés sur ebay.


12 Commentaires

Projet 52 #18 : porte bonheur

Un peu de changement cette semaine pour le projet 52 : quand j’ai vu le sujet du projet 52 de Ma du jour, je n’ai pas vraiment eu le courage d’aller inspecter les trèfles du jardin pour espérer en trouver avec 4 feuilles, j’ai préféré faire une petite recherche sur Ravelry.

Les modèles de trèfles à 3 ou 4 feuilles sont nombreux ! Je me suis arrêtée sur celui-ci et après quelques minutes et la récupération d’un carré crocheté orphelin, voilà ce qui pousse dans mes salades :


8 Commentaires

Projet 52 #17 : lever les yeux

J’espère que vous n’en avez pas assez des fleurs de mon jardin parce que lorsque j’ai vu le sujet du projet 52 de Ma du jour, j’ai repensé à ce matin, au moment où j’ai levé les yeux sur la glycine qui pousse à l’arrière de ma maison et où je me suis dit enfin cette année, elle commence à pousser !!

Il faut dire que ça fait bien 10 ans que je l’ai plantée là, visiblement elle ne s’y plaisait pas trop mais maintenant ça va mieux 😋


10 Commentaires

Projet 52 2021 #16 : pétales

Après quelques vacances tricotesques à la maison, nous revoilà pour le projet 52 de Ma. Cette semaine c’est pétales. Facile me direz-vous sauf qu’en cette saison on ne sait plus quoi choisir 😊

Et puis je me suis dit que c’était un sujet pour la rock star du jardin, le rhododendron XXL découvert grâce à une amie qui m’est chère (et qui a réussi à obtenir les coordonnées de la seule pépinière à une distance admissible qui en vendait !!).

Voici donc la bête :


2 Commentaires

Du tricot et encore du tricot

Cette année je suis en plein crise tricot et le mois d’avril n’a pas arrêté la tendance. Après le succès de la veste, j’ai tenté la seconde… pour le moment juste la capuche, le dos (à rayures) ayant eu le mauvais goût de sauter des aiguilles. Enfin à défaut de la veste numéro deux, voici la numéro un portée :

Et puis comme il n’y a pas de raison que je n’ai pas moi aussi mon pull doudou, j’ai commencé un cardigan avec mes restes de symphonie, de la lace et des aiguilles 8 (ce dernier détail ayant toute son importance, ça avance à fond avec les aiguilles 8 !!!) :

Et j’ai eu envie de fun donc j’ai testé une chose que je n’avais jamais faite jusqu’ici : un châle de Stéphen West, le Fantastitch. Pour le moment c’est un début modeste avec trois couleurs de Goomy achetée en solde en janvier, de la laine rose layette héritée de feu mère-grand (et qui a peut-être mon âge !!!!) et tout un tas de fonds de pelotes un peu poilues. J’ai envie de fun mais ça n’exclut pas un certain confort :

J’ai démarré sur des aiguilles droites par facilité car je préfère tant qu’il y a peu de mailles mais je vais bientôt passer sur circulaires : on verra mieux l’effet torsades / rayures de la section en cours qui est vraiment sympa.

C’est mon premier S West et malgré l’apparente complexité et grace aux explications hyper détaillées, ça se fait tout seul.

Je suis cependant assez perplexe sur la juxtaposition du vert camouflage avec les torsades roses de la laine de mère-grand que je voulais absolument caser dans ce projet. Et puis je me suis dit que le concept de ces patrons c’était justement de sortir des sentiers battus donc pour le moment on va continuer comme ça et on verra ensuite.


3 Commentaires

En avril ne te découvre pas d’un fil…

… et cette année encore ça se vérifie !

En plus du châle d’hier, je viens de finir la veste doudou pour mon premier lutin. J’avais reçu en janvier un stock de laine de Mme la Bergère que je trouvais vraiment bizarre (la laine, pas Mme Bergère 😋).

Cela étant, comme mon lutin premier a craqué sur le tout – elle est dans sa période bleue, la toison de la Bergère a échappé de peu à un retour à l’envoyeur et j’ai commencé le tricot à la MAT selon ce tuto.

C’est là où ma vieille PASAP Vario est juste géniale. Il a suffit de trouver le bon réglage et elle me digère les pelotes de toison sans sourciller 😅donc j’ai rapidement obtenu le résultat ci-dessus, que j’ai assemblé puis remaillé en bas des manches pour faire les côtes.

Ensuite j’ai remplacé la capuche du modèle par une capuche de lutin, càd un grand rectangle tout droit environ 160 rangs. Avec un pompon ?

Puis les coutures des côtés et après essayages : je trouvais la veste trop petite. Donc j’ai remaillé tout le bas j’ai rallongé en rajoutant 15 rangs de jersey. Puis les côtes. C’est là où tu te rends compte que le tricot à la MAT c’est trèèèèèèèès rapide, les finitions à la main beaucoup moins. J’y suis allée un peu fort, elle est tellement grande que je peux la mettre !!

D’ailleurs on voit la démarcation là où j’ai repris à la main (la ligne bleue en bas du dos) mais ça ne me semble pas trop choquant. Comme mon lutin fait 10 cm de moins que moi et est taillé comme un bois d’allumette, j’espère que ça va lui durer un peu…  C’est donc la toison dégradée de Mme la Bergère mise en forme à la MAT et terminée avec mes petites minimes et les aiguilles 6 qui m’ont permis de faire ça : 

Basique, mais relativement efficace 😅maintenant il va falloir que je fasse l’autre pour mon second lutin… qui fait un peu moins de 20 cm de moins que moi mais dont la totalité de la garde robe achetée l’an dernier est immettable, donc je crois que je vais rester sur la même taille !