Céline tricote, crochète, coud et cie

Bonjour à tous, c’est Céline !! Vous trouverez ici un peu de tout : tricot, crochet, couture, patchwork, poupées, photo… et sûrement un tas d'autres choses encore !!


2 Commentaires

La robe Louis XIV, XV ou XVI

Nouvelle année, même plan loose : spectacle d’école, le rôle de la vie de ma fille comme à chaque fois et… la robe qui va avec !! D’ailleurs on notera qu’elle est hyper douée cette enfant, elle décroche le rôle de sa vie à chaque fois, avec, je la soupçonne, un petit chantage à la clef du style Mais si Madame je vous promets ma mère me fera la robe qui va bien. Les autres mères sont vachement plus futées que moi sur ce coup-là, leur enfant fait le narrateur planqué derrière le rideau en jeans pendant que je me creuse la tête à me demander dans quel rideau je vais bien pouvoir tailler la robe comment je m’en tire cette fois-ci (bon OK, je râle mais en fait j’adore ça sinon je ne le ferai pas – merci de ne rien dire à ma fille !!!!!).

Cette année c’est Molière qui est à l’honneur (tiens donc, y a pas un anniversaire aujourd’hui justement ?) et il nous faut donc une robe comme à l’époque de Molière. Ben voyons, facile, passe moi le catalogue de la redoute ma chérie. Ou pas…

Une robe de l’époque de Molière donc on disait… heureusement que le Secrets d’histoire de cette semaine (d’où provient la photo ci-dessus) me sauve la mise. Quand j’ai vu la scène à Pezenas, bim, eurêka etc etc, voilà la robe qu’il me faut !!!

Le tissu je l’ai, trouvé en ligne il y a un mois. Le gris c’est du coton viscose raisonnablement élastanne mais il se tient encore. Le rouge c’est du jacquard de polyester qui se coud étonnamment bien. Le sujet de mon étonnement étant aussi dû au tarif plus que raisonnable du tout.

Le patron je ne l’ai pas, celui qui m’aurait bien convenu n’est plus en vente. Par contre j’ai ça et et trouvé le schéma de montage d’un autre patron de Cendrillon. Détail d’importance : le jupon est séparé et il y a une sur robe qui vient par dessus.

Et ce soir j’en suis là… Après quelques errements et autres maux de tête, je crois que je suis arrivée à sortir une ébauche de devant qui va dans le bon sens.

Sérieusement ce tissu à rayures (surtout le gris) me donne une furieuse envie de perruque poudrée… j’ai bien peur de m’être plantée d’un bon siècle dans le choix des motifs

Pour le moment le plastron tient avec des épingles et tout le reste est cousu en 4 mm pour pouvoir défaire rapidement. J’ai réalisé un peu tard qu’il me fallait doubler une bonne partie des pièces sinon je ne m’en sortirai pas (l’inconvénient de bosser sans patron surtout quand on n’a pas un super niveau en couture…). Heureusement que j’avais depuis des années du voile de coton qui me dépanne bien !! 
Essayages sur l’enfant demain, après on râle réajuste si nécessaire. Si tout se passe bien, j’attaque ensuite les manches, je passe tout à surjeteuse en ayant une pensée émue pour le collègue qui a passé 15 mn à m’expliquer tout l’intérêt de faire les coutures comme à l’époque et je fonce sur le jupon. Elastiqué à la taille, bien sûr.

Et pour faire une concession à la vérité historique, je coudrai la fermeture éclair du dos à la main. C’est pas beau ça ?


4 Commentaires

L’écharpe, la future couture et le reste

Je vous avez montré il y a quelques temps l’écharpe destinée à être la future favorite de tous les jours, parce que assortie à ma veste de pluie.

Eh bien elle est finie !!! Et comme il n’arrête pas de pleuvoir, effectivement depuis elle ne me quitte plus (et la veste non plus).

Il était tard donc la lumière est mauvaise mais l’écharpe est bien là 😊

1000 mètres de douceur entre la Lace avec de la soie, le mohair avec de la soie, l’alpaga tout simple et un peu d’Angel : c’est que du bonheur 🥰 et elle est hyper légère ce qui ne gâche rien.

Du coup dans un instant d’enthousiasme, je me suis dit que ce serait une bonne idée de me coudre un truc kaki et turquoise pour aller avec et je suis partie approvisionner du tissu.

Ça c’était une très mauvaise idée, le magasin était complètement rempli ce qui prouve qu’il n’y a pas que moi qui ai des envies de couture 😋 ou qui fais des provisions en prévision d’un futur blocage, on ne sait jamais.

Voilà donc ma trouvaille et le patron pour aller avec 😉

Et puis puisqu’une charmante vendeuse s’occupait de moi, je me suis dit que j’allais prendre aussi pour les autres tricots encore en cours. Donc voilà le résultat :

Et les prévisions !!

Si j’arrive à maîtriser la surjeteuse j’aimerais beaucoup faire ceci avec le rose. A suivre !

Il paraît que c’est simple de faire les bordures du jabot. Surjeteuse Lidl à nous deux 😊


2 Commentaires

Bas les masques

Non ce n’est plus Halloween, juste la conclusion d’une semaine de congés que la conjoncture sanitaire a rendue un tantinet… mouvementée on dira.

Petite sortie shopping de début de vacances

Manque de chance (ou pas) nous étions à l’autre bout de la France en milieu de semaine et gros manque de chance certain cette fois, nous n’avions ni MAC ni tissu sous la main bien que j’ai fait quelques achats au tout début des vacances (je dis NOUS mais on a bien compris que dans ce cas, le nous est plutôt un petit je… 😇).

Le temps qu’on se rapatrie tous à la maison, qu’on remplisse le frigo en prévision de semaines qui risquent d’être intéressantes et que j’approvisionne quelques mètres d’élastique, on était dimanche ce qui fait qu’il me restait moins de 24 heures pour me mettre en règle sur les masques pour mes chères têtes blondes.

Non pas que je sois contre le port du masque pour les enfants, le seul avis que j’ai sur le sujet est que c’était curieux qu’on l’impose au collège et pas aux « grands » CM du primaire que nous sommes. Enfin, surtout les filles. Arfff. Mais pour en revenir à nos moutons masqués, pour le moment j’avais deux petits masques d’appoint par schtroumpfette, juste pour les courses ou les rdv médicaux. Ca va être un peu juste pour la semaine d’école, sauf si je veux faire une lessive tous les soirs.

Ayant déduit qu’il m’en fallait 16 si je ne voulais pas passer mes soirées avec la machine à laver, j’ai réintégré la pièce à coudre :

Même en faisant appel au matériel patchwork et à la surjeteuse, ça a pris un peu de temps… tu remarqueras que j’ai maintenant un superbe bac à déchets sur ma surjeteuse qui se trouve être une boîte de feta rectifiée à coup de ciseaux pour s’adapter à la forme de la bestiole et se glisser dans la fixation du vrai bac à déchet qui se trouve dessous. Trop pratique !!

En conclusion, ce soir j’en ai 4 de complètement finis, 4 qui attendent leurs élastiques et 8 en cours de pliage. J’attends les inévitables maman ça serre trop/pas assez/ça gliiiiiiiiiiiiisse de demain pour les finaliser ce qui m’évitera d’avoir à tous à tous les reprendre 😇

Et il me reste encore 8 coupons à utiliser !!!!!


9 Commentaires

Kit camping

Après télétravail et télécole, les enfants continuent le télécamping… dans le jardin. Et comme ça va durer au moins un mois encore, j’ai fait de la couture hyper rapide et utilitaire pour améliorer leur confort. Plaid plus deux coussins tout terrain en quoi, deux-trois heures, toujours avec les moyens du bord. Quand on connaît mes délais de réalisation, c’est carrément incroyable 😋 ou pas : cette fois-ci, pas de petits bouts de quelques centimètres mais de grands morceaux.

Pour le plaid : j’ai carrément pris un coupon entier de 3 mètres d’un espèce de chintz synthétique que j’ai depuis des années et que je n’ai même pas osé laver de peur qu’il devienne tout mou. Plié en deux, posé sur mon dernier morceau de ouatine, une piqure tout le tour sur l’envers avec la ouatine dessous (en laissant 30 cm d’ouverture) puis on retourne, on ferme à la main, on repique à 1 cm du bord et on fixe le tout avec des points de renfort.

Et voilà un coupon que j’avais acheté à la base comme future doublure de plaid et que je n’arrivais pas à utiliser… qui est devenu un plaid à lui tout seul. Au début je comptais coudre des boutons mais ces points de renforts sont vraiment impeccables !! Et très rapides !! Par contre il ne faut pas avoir le besoin de défaire, j’ai raté le premier et en essayant de l’enlever j’ai fait un petit trou dans le tissu… vite reprisé, après tout c’est un tapis de camping, hein 😉

Pour les coussins : deux vieux oreillers, deux tissus dans mes restes et un modèle basique de housse porte-feuille parce que je me disais que j’aurais sûrement besoin de les laver.IMG_6473

Un écossais qui date de mes études et un jean réversible orange / noir qui a fait un certain nombre de projets (encore un coupon de 3 mètres). Le tout piqué à la surjeteuse et mis tellement vite sur les oreillers que je n’ai même pas eu le temps de faire une photo de l’envers 😊

Et donc :

IMG_6475IMG_6478

Ca marche aussi pour le sieste dans le jardin 😉 et pile à la bonne taille pour la tente !!

Moralité : 4,5 mètres de tissu en moins dans mes placards, yesssssss !! Et encore une utilisation de la surjeteuse que je n’ai jamais autant utilisée depuis un an que je l’ai. En tout cas, je suis ravie (une fois encore) de la vitesse à laquelle on assemble sans bavure deux morceaux de tissus. Il faudrait juste que j’apprenne maintenant à utiliser les autres points / réglages : je fais toujours le même.


4 Commentaires

Recréation

Je t’ai montré il y a quelques temps le petit plaid de Noël fait dans un essai de tapis de sol.

Eh bien la bonne nouvelle c’est que j’en ai un autre de tapis de sol (de plaid de Noël aussi d’ailleurs 😋).

Le top est tout fini sauf que ça ne fonctionne pas du tout à mes yeux… et en rangeant j’ai aussi trouvé un début de plaid avec des hexagones (j’adooooooore les hexagones) qui ne fonctionne pas plus 🤪

Mais si on regarde bien tout ça c’est dans le même tissu :

Ce qui m’a fait penser que je pouvais faire un plaid qui me plait avec deux plaids ratés 😋

Découd recoud et essai de placement un peu différent de d’habitude :

Il y a encore des choses à améliorer mais c’est mieux ! De toute façon ce plaid va prendre place dans ma pièce à coudre (là où se trouvent tous mes accessoires en différentes nuances d’orange) alors autant se faire plaisir sur le mélange des couleurs 😁


4 Commentaires

Bientôt Noël 🎄

Enfin pas tout à fait encore (pas de panique) mais ça s’approche. Et cette année j’ai l’intention de me débarrasser d’un de mes boulets préférés ou plutôt de lui faire quitter le placard.

Eh oui pour ceux qui le reconnaissent, c’est bien le Cozy Christmas Quilt 😉 pour ceux qui ne le reconnaissent pas, je dois dire (à ma grande honte) que c’est normal. Je l’ai commencé il y a trois ans et je n’ai pas fait grand chose depuis presque deux ans…

Mais voilà après de nombreuses tergiversations, j’ai :

  • Kidnappé un reste écossais des robes de mes filles pour monter les blocs

  • Retrouvé des appliqués surnuméraires qui n’avaient pas été cousus (pourquoi ?)
    • Acheté de jolis boutons tout rouges (en même temps que ceux d’Halloween) pour transformer le quilt en une sorte d’édredon – non celui-là je ne le quitte pas 😋
    • Fais des petits calculs : actuellement 65 boutons et 680 petits morceaux de tissus !!

    Et c’est parti pour la fin 😉


  • 4 Commentaires

    Hacking patron : la robe médiévale

    Je suis sûre qu’on est nombreux ici à connaître la fin de l’année scolaire avec son cortège de kermesses, carrousels, défilés et autres spectacles qui se transforment souvent en plan loose pour les mamans (et les papas !) qui cousent.

    Je tiens à préciser pour celles et ceux qui viennent d’arriver et qui risquent de repartir en courant : j’adore coudre !! Y compris les déguisements pour mes minies (et les robes de leurs poupées 😇).

    Ce que j’adore moins par contre et voire que je déteste carrément, c’est l’exercice de style imposé dans un délai complètement loufoque sous couvert de chantage bienveillant certes mais bien présent. Mamannnn si j’ai pas (rayer la mention inutile) une robe de princesse / de chinoise / d’hindoue / que je peux mettre sur mon poney / 25 marguerites sur mon T-shirt, je pourrais pas participer au spectaaaaacle !!!

    Sisi je te promets, c’est du vécu. Le tout. Y compris les 50 marguerites à coudre (j’ai DEUX enfants) et la dizaine de saris en organza de l’année dernière…

    Eh oui, chaque année apporte son lot de réjouissances. Cette année , bonne nouvelle, j’ai échappé aux égyptiens et aux costumes 3 pièces (si si si). Par contre, comme on ne peut pas gagner partout, ma fille a refusé de faire les Pierrafeu et j’ai écopé en échange de la princesse médiévale. Deadline sous une semaine. Gloups. Même mon boulot est moins exigeant (et pourtant c’est pas une sinécure).

    Donc pas le temps de faire du shopping sur mes boutiques de patrons et tissus en ligne, il faut faire avec les moyens du bord.

    Premièrement : le patron

    J’ai ça :

    C’est à peu près aussi médiéval que moi et en 8 ans alors que ma fille est beaucoup plus grande mais je suis pas vraiment en position de faire ma difficile…

    Deuxièmement : le tissu

    Là aussi les fonds de tiroirs, restes de euh… je n’en sais rien en fait et un coupon de 3 mètres payé un prix dérisoire et qui s’est révélé que du bonheur à coudre.

    Troisièmement : la coupe

    Après avoir bricolé tant bien que mal le patron pour l’agrandir, j’ai taillé :

    • Le haut comme le patron
    • Les deux manches (ballons ET droites)
    • 2 panneaux de jupe sur trois avec une grande traîne un peu au pif histoire de finir le coupon 😋

    Quatrièmement : le plantage

    Ah eh bien oui, on y arrive. C’était pas si pire mais après 3 bonnes séances de travail, la robe va plus vers un style renaissance… ça ne m’agace pas du tout !

    Cinquièmement : le rattrapage

    Démonte, remonte, découpe, ajoute des parements et râle, accessoirement. C’est mieux !!

    Un peu d’aide de mon bidule à faire le biais :

    Et avec les doubles manches c’est carrément mieux !!

    Alors princesse, tu en penses quoi ? 😊


    5 Commentaires

    Jolie chinoise

    … ou comment je me suis faite eue par mes minies, moi qui suis pourtant maman depuis un certain nombre d’années.

    20170613_211659.jpg

    C’est une histoire de kermesse et de déguisement sur le thème des enfants des 4 pays… et pas de chance, nous n’avons que des robes de princesses, de sorcière ou des tenues de cirque (je te laisse apprécier le que à sa juste petite quantité) :

    Et donc comme il fallait que j’aille aux Tissus de la Mine pour un achat tout prosaïque de rideaux, nous en avons profité pour visiter le bac à coupons et j’ai ramené 3 mètres de cygnes et d’autres rayures (pour 5 € les 3 mètres) :

    Voici donc une petite robe chinoise avec un peu de rouge qui contraste, les cygnes et un patron de mon Burda fétiche spécial nenfants.

    Il ne me reste plus que l’ourlet et la fermeture, sachant que pour une fois je me suis autorisée à tricher : pas de surfils, que du ciseau cranteur 😉

    Et j’ai appris incidemment ce matin que la maîtresse n’avait pas choisi le thème de la kermesse et que pour le moment on n’avait besoin d’aucun déguisement. Arffffffff !!!!

    C’est que je n’ai pas pour habitude de m’éparpiller, comme je le disais la dernière fois (ahem, groossssssse grosse ironie) et qu’en plus de mes zoulis accessoires, j’ai repris ça :

    …le plaid aux multiples come-back 😉


    3 Commentaires

    Bouh la petite sorcière #2

    Avec un peu de retard, les photos des déguisements des mini-sorcières :

    La robe orange est basée sur le même principe que le tuto ici (je n’avais qu’un Tshirt noir 😉 ). J’ai coupé les manches longues du Tshirt orange, elles sont devenues les jupons des robes poupées avec un petit bout de dentelle pour faire plus joli…

    Et j’ai ressorti ma vieille MAC mécanique qui n’a eu aucun problème pour absorber le jersey tassé par les lavages et le tulle à paillettes. Oufff, cette tenue s’est faite braucoup plus facilement que la première !!

    Et avec la poupée aussi en tenue :

    DSC04587.JPG


    5 Commentaires

    Bouh la petite sorcière #1

    Il y a longtemps que je n’ai rien publié ici car il y a longtemps que je n’ai rien fait d’amusant cousu.

    Cette fois-ci je me suis attaquée à un coupon d’un improbable jean noir et orange acheté heureusement pour rien 😉 et à mon stock de tulle à paillettes. Voir ici pour toutes les bonnes adresses  si tu as comme moi des envies de stockage avec l’automne qui s’en vient.

    Donc sujet du jour : la robe de la petite sorcière.

    Fournitures :

    • un vieux Tshirt (ou pas, je me suis arrachée les cheveux en cousant mais on y reviendra)
    • 40 cm de tissu orange/noir
    • du tulle noir (40 cm) et orange (un peu plus de 2 m)
    • des boutons oranges (ronds, étoiles etc…)
    • du ruban à motifs type scrapbooking

    Ensuite

    • découpage du Tshirt sur les coutures de côté et mise à plat
    • bandes de tulles de taille irrégulières, fixées avec du zigzag. Je ne me suis jamais arrachée les cheveux comme ça, c’était une vraie galère entre le jersey du Tshirt sûrement tassé par les lavages et le tulle à paillettes… bref même en mettant du papier de soie dont on voit les restes sur les photos, j’ai bloqué la MAC un certain nombre de fois pourtant j’avais utilisé la même méthode sur du coton pour un déguisement précédent et ça s’était bien passé
    • ruban de scrapbooking pour le côté déco et accessoirement cacher les anciens motifs du Tshirt. si tu regardes bien, tu verras que j’ai piqué le titre de l’article sur le motif du ruban BOO !
    • couture à la main d’un certain nombre de boutons orange (12 ? 13 ?? je ne sais plus bien… !)

    Puis la jupe

    • une bande de tulle de 150 cm x 35
    • une bande de tissu de 85 cm x 35 avec le bas taillé en pointe
    • une bande de tulle de 150 cm x 55 pliée en deux
    • une bande de tulle de 150 cm x 70 pliée en deux et avec le bas taillé en pointe
    • une bande de tulle de 150 cm x 25
    • une bande de tulle de 150 cm x 10 avec le bas taillé en pointe

    J’ai d’abord assemblé le tissu avec les deux premières bandes de tulle (la noire et l’orange de 55 cm) et j’ai piqué le tout sur le Tshirt (ça m’a pris une heure, soupiiiiiiiiir).

    C’est le fond de la robe sur lequel il me reste à froncer et à fixer (à la main, j’en peux plus de la MAC qui ne digère pas le mélange tulle-Tshirt) les 4 dernières bandes qui sont assemblées.

    Et voilà !! Après tu fais un noeud avec une bande de tulle autour d’un chapeau trouvé dans un magasin d’articles de fête et voilà une petite sorcière prête pour aller danser !!!