Céline tricote, crochète, coud et cie

Bonjour à tous, c’est Céline !! Vous trouverez ici un peu de tout : tricot, crochet, couture, patchwork, poupées, photo… et sûrement un tas d'autres choses encore !!


9 Commentaires

Mandala addiction

dsc04619Le truc avec une couverture crochetée concentrique, c’est que ça devient (très très) vite addictif. Je ne sais pas pourquoi mais dès que je replonge, ben c’est exactement ça en fait : je replonge !!!

Ne me demande pas ce que j’ai lu ou regardé à la télé depuis 15 jours car dès que j’ai 5 mn de libres, je saute sur le crochet. Donc évidemment mon stock de laine diminue (yesssss !) et ma variété de couleurs avec.

Ce WE il me restait un peu de rouge, beaucoup de bleu, du orange, du gris, du rose layette (soupiiiiiiiiiiiir) et du blanc. Ce qui pour moi correspond presque à de la monochromie 😛

Plus de vert, ni de turquoise, un rose que je n’aime pas du tout, plus de violet… la déprime !!!

Alors je me suis rappelée que j’avais une boîte avec des colorants dans mon garage et après avoir exploité les jeunes enfants de la maison pour faire les écheveaux et fait bouillonner le tout dans de l’eau colorée et vinaigrée (je te raconte pas l’odeur, il a fallu aérer), j’ai réussi à obtenir :

dsc04627

Phil douce et Phil Anouchka remises à (mon) goût du jour !!!!

La verte et la bleue vienne de l’Anouchka et la rose (vif) est la Phil douce pâlichonne recoloriée à la teinte framboise 😉 J’ai quand même gardé des teintes natures et il me reste maintenant à faire 2 écheveaux de violet avec la Phil Douce. Clue #9 me voilà !!!

Si tu es tentée par l’aventure du Mandala, j’ai mis les liens ICI.

Et si tu n’avais pas suivi mes débuts en teinture il y a un peu plus d’un an, c’est LA !!

Publicités


9 Commentaires

Teinture, crochet et vintagerie

Comme tu le sais madame qui crochète/teinte, depuis presque deux mois j’ai descendu le stock de mère-grand et je pioche allègrement dedans.

Avec ma teinture rose de laine vintage, un mini Cate’s wrap pour ma mini première. Elle se pâmait tellement devant la couleur !!!! Donc toute la rose n’est pas devenue orange, une bobine a échappé au massacre à la reconversion et associée à de la laine grise, elle est devenue un châle.

Et comme évidemment il m’en faut un second (arfffff) j’ai pioché une une laine turquoise qui pique bien les yeux associée à du vert, un ensemble très 70’s pour mini seconde dont ce sont les deux couleurs préférées. Et un deuxième Cate’s wrap mini ! Enfin quand il sera fini…

Accessoirement, ce sont les laines qui auraient dû servir aux rangées 19 et 20 de la Wool Eater blanket !! Et pour continuer dans les teintures et la récup’, un vieux pull en Bergeronnette (BdF), des colorants alimentaires et un beau week-end :

et de nouvelles couleurs !!! Qui associées à tous mes restes de vintagerie :

devraient me permettre de faire une vraie fausse Babette Blanket !!! Via le KAL sus à l’héritage sur Ravelry qui propose d’utiliser toutes les vieilleries acryliques pour faire des merveilles (ou des cadeaux pour les amis qu’on aime pas).


38 Commentaires

Projet de Ma #44 : (teinture en) Extérieur

J’avais prévu une jolie photo des vacances, mais avec ce beau soleil, je sèche mes écheveaux re-teintés en orange (Halloween oblige 😉 ).

Alors voilà pour la photo de la semaine : c’est dehors, il fait beau, il fait chaud et c’est enfin presque assorti aux feuilles du jardin !!

20151031_114625

Edit du soir pour toutes celles qui ont rembobiné des écheveaux pendant leur jeunesse et à qui ça évoque des souvenirs : voilà c’est fait 😉 on voit d’ailleurs un bout du duo infernal bobinoir/dévidoir.

20151031_185326

Et elle est bien orange, clair certes, mais orange !!


4 Commentaires

Teinture façon baies d’automne

Rappelle-toi madame qui crochète, à la fin de la WEB j’ai gardé du fil et on en était là :

Héhé oui, au toucher ce fil était très (trop) sec pour n’être que de l’acrylique, alors j’ai pris le parti de le teindre.

Le but étant d’avoir de quoi faire un châle à rayures avec ça :

DSC02897

Et comme c’est l’automne, je voulais des couleurs lumineuses :

DSC02893

Donc ça a été le retour de Cécé la bidouille l’occasion de ressortir la cocotte et les teintures. Au début ça part plutôt dans le bon sens :

J’ai pris la méthode en 3 phases du livre Hand dyeing yarn and fleece. Phases 1 et 2 en même temps avec des pots en verre, trempage de la laine et zoup, 25 mn à la cocotte-minute jusqu’à ce que l’eau soit claire.

Donc disais-je, on a un joli vert et un joli orange (Kool aid + quelques gouttes de colorants alimentaires) et pour la phase 3, j’ai voulu me rapprocher de la teinte du prunus.

Bain de teinture avec le reste de l’eau des bains précédents, et le reste du trempage au vinaigre car j’ai remarqué que l’auteur du livre réutilise plusieurs fois l’eau à condition qu’elle soit bien claire. Il faut dire que teindre ça consomme beaucoup d’eau, ce n’est pas grave pour deux-trois écheveaux mais quand on commence à faire ça de manière pro, ça doit être impressionnant !

Donc préparation du troisième bain directement dans la cocotte… Encore 25 mn à bouillonner gentiment jusqu’à ce que ce soit bien clair. Et là, j’ai réalisé que j’y étais allée un tantinet un peu beaucoup trop fort sur le rose framboise :

20151025_142024

Voilà deux écheveaux avec une jolie teinte de baies d’automne, mais ce n’est pas tout à fait ce que j’avais voulu au début. Oupssss… avec le violet ça sera superbe, mais on ne voit plus trop le orange 😉

Version sèche :

20151025_204151

La prochaine fois, je crois qu’il faudrait mieux que je choisisse du jaune comme couleur centrale, ou que je teinte en trois couleurs séparées !!

Mais je suis malgré tout contente : c’était ma première teinture à plus grande échelle : 175 g d’un coup ! Et deuxième effet kiss-kool avantage : ça a permis de regonfler et détordre cette laine détricotée.


10 Commentaires

Tuto teinture à la feuille de noyer

A la demande générale (de Mon Amie Koumori, merci merci 😉 ) voici un petit tuto pour t’expliquer comment faire si tu as envie de teindre à la feuille de noyer.

Matériel :

Alors on y va :

d’abord la cueillette, on a ramassé 18 grandes feuilles (c’est le moment de vandaliser le noyer de mamie ou celui du voisin avant qu’ils perdent leurs feuilles !!).

20150819_173942

On découpe, on pèse et on met dans les bocaux. Les 18 grandes feuilles ont donné 90 g de petits bouts.

D’après mes essais, pour un bocal de compote « standard », environ 25 g de laine et 500 ml d’eau, il faut 30-40 g de feuilles de noyer coupées en petits bouts. Ca suffit pour un marron bien intense.

20150819_174912

Ensuite on verse l’eau bouillante dans le bocal et on laisse infuser (comme du thé).

20150819_180117

Bocal fermé chez moi car on a de petites mains curieuses qui touchent tout à la maison 😛

Préparation de la laine : on fait tremper 25 mn dans un mélange eau-vinaigre à 25% (comme pour les colorants alimentaires), on essore ensuite à l’essoreuse à salade.

On ajoute la laine dans le bocal. J’ai laissé tremper l’écheveau 36 heures. Au bout de ce temps, la couleur est marron claire :

20150822_114647

Comme je la trouvais trop claire, j’ai mis la laine 45 mn au bain-marie dans une eau frémissante (toujours dans le bocal car je n’ai pas de contenant dédié à la teinture… ou du moins pas encore 😉 ).

C’est beaucoup beaucoup mieux :

20150822_123547

Quand la laine est complètement froide (important, sinon ça feutre), on la met dans un sachet congélation puis à la cocotte minute pour 20 mn.

20150822_144407

Couvercle fermé mais en mode normal, c’est à dire en laissant échapper la vapeur contrairement aux modes pour les cuissons légumes / viande.

Là aussi, on attend le refroidissement complet, puis on rince (au moins 3 eaux avec le noyer), on fait sécher et on reforme l’écheveau :

20150822_213350

Ensuite il est possible de reteinter dans le reste, on obtient un marron beaucoup plus clair même en faisant bouillir longtemps :

DSC02727

Voilà voilà… l’odeur de la décoction n’est pas désagréable mais assez forte, ce qui explique aussi que j’ai tout fait avec le couvercle fermé ou enfermé dans un sachet.

Ici j’ai teinté environ 50 g de laine en deux pots. Pour une plus grande échelle, je pense que la bonne solution est la casserole dédiée à la teinture sur le butagaz directement dehors !!

Les feuilles de mon noyer sont encore belles mais si tu veux te lancer dans la teinture à mon avis il va falloir faire vite : l’automne approche 😉


23 Commentaires

Nouvelles teintures

On poursuit les petits carrés, et ce matin j’en avais 27 de crochetés et juste de quoi en faire un dernier. Comme j’avais prévu 36 carrés dans le plaid, je suis obligée de refaire quelques teintes…

20150822_130833

Alors cueillette infusion et tout : ouioui le noyer j’ai tellement aimé que je recommence, d’ailleurs je vais vous faire un tuto !

Puis un peu de Kool-Aid, avec quelques gouttes de jaune pour adoucir les teintes :

20150822_130848

Et me voilà exilée dans la douche parce qu’ici « ils » ont du mal à supporter le mélange vinaigre-noyer-fruits chimiques du Kool-Aid. Petits joueurs…

20150822_131900

Maintenant on attend que ça finisse de fixer (20 mn à la cocotte sans montée en pression, directement dans les pots pour le Kool-Aid ou les colorants alimentaires et en sachet pour le noyer).

Et voilà 100g de laine supplémentaires à crocheter !!

20150822_144407

Plus tard… beaucoup plus tard !!

20150822_213257

Une dernière chose avant de finir, en suivant les conseils du livre Hand Dyeing Yarn and Fleece, j’essaie de teindre de façon environmentally friendly, « bon pour la planète » quoi en français dans le texte. Alors les petites astuces que j’ai notées :

Capture d’écran 2015-08-22 à 15.31.09

  • le mélange eau-vinaigre à 25% dans lequel on fait tremper les écheveaux avant de les teindre est réutilisable, on peut le garder plusieurs semaines (ça fait un mois que j’en ai en bocal, voir la photo de la douche 🙂 )
  • teindre au max dans des récipients réutilisables, ici les bocaux ou des sachets à congélation qui servent à fixer plusieurs écheveaux
  • ne rejeter les eaux de teinture (si possible) que lorsqu’elles sont devenues transparentes, c’est à dire que tout le pigment a été absorbé par la laine. Au début, je ne faisais pas chauffer dans le bocal donc j’ai réutilisé mes bains quand il restait de la couleur. Maintenant après 20 mn à la cocotte l’eau est complètement claire et tout a migré dans la laine. Donc les couleurs sont aussi plus vives !!
  • rejeter la décoction avec les feuilles directement dans le composteur… ou la garder pour refaire des teintes plus douces, comme là premier & deuxième bain

DSC02727


12 Commentaires

Il pleut qu’est-ce qu’on fait ?

Question redoutée de tout parent équipé de petits enfants un jour du mois d’août où il devrait faire beau. 

Exit la sortie au zoo, à la piscine ou la partie de badminton, alors qu’est-ce qu’on fait hein ? Donc….

  • on fait de la compote (avec les pommes bios-et-habitées de la voisine)

20150817_160739

  • on fait des cookies

pas de photo, ils ont été mangés avant !!!

  • on agrandit la collection de carrés crochetés avec la laine teinte maison (22 ou 23, je ne sais plus…)

20150817_155159

  • et on fait de la couture !!! Un super coupon de satin de coton bleu et blanc acheté en novembre dernier pour faire la doublure d’une veste… et qui a enfin trouvé son utilité en tenues d’été. Première réalisation (Burda le retour… !!), suite les prochains jours

Vivent les jours de pluie, on peut faire plein de choses en y réfléchissant !!!