Céline tricote, crochète, coud et cie

Bonjour à tous, c’est Céline !! Vous trouverez ici un peu de tout : tricot, crochet, couture, patchwork, poupées, photo… et sûrement un tas d'autres choses encore !!


Poster un commentaire

Matériel

Depuis que je me suis mise à patcher à la main, je me suis rendue compte que ça demandait un peu de matériel spécifique. Comme beaucoup je pense, j’ai commencé le patchwork avec le contenu de ma boîte à couture standard, un tapis de découpe, un cutter ad hoc et la règle kivabien. Outre les petites choses que je me couds et les boîtes pour ranger tout le bazar dont nous avons longuement parlé, j’ai :

  • Fortement agrandi ma collection d’outils coupants

J’avoue une grande passion pour les ciseaux de broderie (j’ai du mal à ne pas en acheter une paire à chaque passage en magasin de tissus). Et une mention spéciale pour la marque KAI qui coupe terriblement bien !! Le truc à découdre ne quitte plus la MAC – génial – et le pendentif Clover est super pour les vacances / trajets / soirées télé / attente sur les bancs ou dans la voiture.

  • Appris à utiliser un dé

Si si enfin il était temps !! En fait c’est juste le pas beau bleu et blanc tout plastique que j’utilise. Impossible de me faire aux deux autres, ils sont là pour la déco 😋

  • Testé plein d’aiguilles et d’épingles

Pendant longtemps je ne prenais que les étuis Prym à gauche. Depuis j’ai découvert celles à quilter rangées dans leur petit étui (Prym aussi) mais je préfère de loin les Bohin !!

  • utilisé tout ce qui traîne comme fil dans mes boîtes. Le vrai fil à bâtir ce n’est pas bien pour bâtir les formes par contre le fil synthétique bas de gamme c’est parfait !!

  • Découvert l’utilité de trucs un peu bizarres

Le pendentif dont on a déjà parlé, le machin à faire les angles et surtout les gabarits Clover si comme moi tu tailles toi même tes formes en papier !!

Publicités


2 Commentaires

Hexas

Toujours dans la préparation de mon futur plaid en nid d’abeilles : je bâtis donc avec attention les hexagones par douzaines 😋

Si je ne me trompe pas il doit y en avoir 150 dans la boîte donc un peu plus de la moitié de ce qui est nécessaire.

Et en plus j’ai presque terminé la trousse pour aller dans mon sac et emmener les hexagones partout(avant / après). C’est mieux après 😇

J’ai un pique aiguilles aussi en-cours pour aller avec ma trousse.. en hexagones aussi !!


2 Commentaires

Quilt as you go, la suite

Maintenant que ma mini trousse est terminée et utilisable (suffisamment grande pour prendre 3 bobines de fil, quelques aiguilles , un dé, des ciseaux à broder et un coupe fil) j’ai décidé de tester le concept du kit de couture embarquable et embarqué dans les lunch box.

Et le fameux livre et ses nombreuses tentations 😋

La première contient un mini projet en entier : 36 hexagones pour faire la trousse du livre. Normalement en demi hexagones mais j’ai voulu aller plus vite 😊😊

Plus tout le nécessaire de couture.

La seconde contient 200 et quelques carrés taillés hier soir jusqu’à pas d’heure dans mes restes de coupons… un futur plaid comme sur la couverture 🤩 pas de tuto complet dans le livre pour celui-là, mais il y a des idées de construction géométrique pour des grands plaids avec différentes formes. Moi j’ai juste utilisé le gabarit Clover bleu. Investissement pratique quand on en a beaucoup à découper. Sinon ça se construit bien à l’équerre ou au compas 😝 (mais c’est long).

Maintenant y a plus qu’à tailler autant d’hexagones en papier et à commencer le pliage avec les trombones 😋

Et là ça ne rentrera plus dans la boîte !!!


2 Commentaires

Pique pique et range ta boîte

Suite à la découverte d’un livre sur le QAYG – quilt as you go soit en français dans le texte euh……. quilt au long cours ? Quilt à la va comme je te pousse ?? 😋 (pas très vendeur)

Quilt partout avec toi ou quilt comme/où tu vas ?

Bref suite à la découverte de ce livre je me suis mise à adopter un nouveau comportement compulsif qui consiste en gros en :

  1. Stocker tout dans des boîtes aisément transportables et super pratiques , le couvercle servant de plateau pour éviter d’éparpiller le contenu partout 😊

La première achetée étant la boîte Prym (la bleue à pois) accompagnée de sous boîtes minis et pratiques (toujours Prym), d’une boîte à bons points Quo Vadis (London) et de lunch box (zodio et casto), l’avantage de ces dernières étant de très bien fermer et accessoirement de ne rien coûter !! D’ailleurs si tu retournes la boîte Prym tu verras qu’elle est en plastique alimentaire lavable au lave vaisselle ce qui est quand même indispensable pour une boîte à couture 😋

2. Faire de la couture à la main et tout un tas d’hexagones ce qui a donné une mini trousse de couture transportable et pique épingles assortis

Et encore des hexagones en préparation : pour le QAYG, le rayon mercerie ne suffit plus, prévoir de passer à la papeterie pour les trombones, équerres, papier à petit carreaux et autres règles …

3. D’ailleurs quitte à donner dans le compulsif autant y aller gaiement et voici donc ma nouvelle famille de piques épingles

Avec un petit nouveau fabriqué avec un bouchon de bouteille de lait (c’est quoi cette bouteille de lait ?? 😊😊), du riz pour lester, des chutes de coupe, un bout de ouatine, deux cercles de tissus (11,5 et 6,5 cm) et un reste de dentelle (et quelques perles).

Un petit auto ici pour le pique épingles en bouchon : http://howaboutorange.blogspot.fr/2007/06/tiny-pin-cushion-tutorial.html

et un autre là si tu veux faire le triangle avec les morceaux de tissus assemblés à la main : http://ttfabrics.com/paper-piecing-with-jessica-alexandrakis/


1 commentaire

Mulan à poney – verdict

IMG_2012Version floue… Alors voici le résultat de mon bricolage de déguisement. On partait de ça (la robe grise) pour tenter d’aller vers ceci (photos prises au pif sur une recherche par images) tout en permettant de faire du cheval, ce qui demandait une robe suffisamment ouverte devant :

Donc, quelques coutures plus loin on a obtenu ceci :

Pour la dernière ceinture, celle qui fait un noeud, j’ai un peu craqué et je me suis contenté de déchirer une bande de tissu poufff comme ça sans ourlet ni rien. Et démonstration sur la bête en situation :

Et en courant vite, on voit encore moins les défauts 🙂IMG_1996J’aime bien celle-ci : il n’y a qu’une patte de nette, pour le poney comme pour la cavalière !!

En conclusion, ma tenue a fait le job, oufffff !!!!